Festival "Conques, La lumière du roman"

Festival "Conques, La lumière du roman"
12320 Conques
De 10 à 23€ (tarif en fonction de la catégorie)
Organisateur, Association: 
Catégories: 
Dates: 
Vendredi, 26. Juillet 2013 - 21:15 - Mardi, 6. Août 2013 - 23:15

CONQUES

Halte majeure sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle et Grand Site Midi-Pyrénées, Conques possède un patrimoine exceptionnel : l’abbatiale Sainte-Foy, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, est ornée de son célèbre tympan du Jugement dernier et le trésor d’orfèvrerie est considéré comme l’un des plus importants de la chrétienté médiévale.

Les vitraux de Pierre Soulages font entrer, de manière tout à fait contemporaine, la lumière du XXe siècle sur l’art du Moyen Age.

LE CENTRE EUROPÉEN DE CONQUES

Inauguré en 1993, le Centre Européen de Conques, maître d’œuvre du Festival « Conques, La lumière du Roman » poursuit ses missions de formation et de diffusion culturelle à travers des actions tissant des passerelles entre valorisation du patrimoine et création contemporaine pluridisciplinaire (spectacle vivant, musique, arts plastiques, cinéma…).

LE FESTIVAL, TRENTIÈME ÉDITION

Point d’orgue des activités du Centre Européen, le festival « Conques, la lumière du roman » propose chaque été une programmation musicale exigeante, une promenade thématique à travers les répertoires.

Des artistes et des formations musicales internationalement reconnus se produisent chaque année aux côtés de jeunes talents.

Chaque programme propose de conjuguer un aspect contemporain (dans le répertoire, l’acte d’interprétation, la recherche…) et une rencontre avec le patrimoine.

Depuis 2010 de nouveaux partenariats ont été mis en place avec le Festival de musique sacrée de l’abbaye de Sylvanès pour des accueils d’artistes dans les deux festivals ou des coproductions.

En 2013, à l’occasion de cette édition anniversaire du festival, c’est la thématique de la lumière qui est mise à l’honneur. Plusieurs concerts et événements auront lieu à Salles-la-Source, une commune au riche patrimoine roman.

Les stages de pratique chorale et instrumentale, les enregistrements et les résidences viennent compléter cette programmation.

Vendredi 26 juillet, à partir de 16h30

Salles-la-Source (salle des fêtes de Salles-la-Source en cas de mauvais temps)

Déambulation dans les rues du village (départ place du Griffoul)

TORNALS

La Compagnie TORNALS est à l'origine un groupe de musique médiévale festive, connu pour son savant mélange de thèmes originaux et authentiques de musiques anciennes d'horizons variés et d'arrangements audacieux aux sonorités très actuelles.

Après avoir dépoussiéré le monde de la musique pour fêtes médiévales à coups de cornemuses surpuissantes et de tambours énervés, la Tropa TORNALS atteint aujourd’hui l’âge de la maturité. Que ce soit dans le cadre de ses concerts en église (chants polyphoniques de la chrétienté médiévale), de ses déambulations ou des spectacles mêlant la danse Tanoura, elle a su conquérir des publics nombreux.

A Salles-la-Source, les artistes de la compagnie proposent une ouverture festive, qui se poursuivra jusqu’en soirée dans les sites emblématiques du village.

  • 15h00 : Ateliers chant et percussions (gratuit, sur inscriptions à l’Office de tourisme de Marcillac : 05 65 71 13 18)
  • 16h30 : Début de la déambulation et du concert de Tornals Place du Griffoul (gratuit)
  • 19h30 : repas en plein air Place Castello Sur réservation à l’Office de tourisme de Marcillac (05 65 71 13 18) Repas 10 € par personne / 5 € pour les moins de 7 ans
  • 21h15 : Spectacle de Tornals avec un danseur Tanoura Place Castello (gratuit)

PROGRAMME DU CONCERT

Polyphonies de la Chrétienté médiévale
  • Kyrie Eleison : Chant mozarabe chrétien chanté en arabe
  • Dum Pater Familias: Hymne des pèlerins, tiré du «Codex Calixtinus» (XIIe siècle)
  • Messe en ode à Saint-Jacques de Compostelle
  • Cantilation : Cantus Ex Tempore (Chant qui surgit de l’instant), Evangiles
  • Tantum Ergo : Chant corse du manuscrit franciscain du XVIIe siècle
  • In Exitu Israel : Ton Pelegrinus, chant du jeudi saint, faux bourdon écrit par Saint Thomas d’Aquin
  • Congaudeant catholici : Polyphonie à trois voix du «Codex Calixtinus», 1130
  • Recordore : Chant dans la tradition de l’exorcisme (Mélodie Marcel Pérès)
  • Annus novus in gaudio : Chant du « manuscrit du Puy», L'office du nouvel an à la cathédrale du Puy-en-Velay du XIIe au XVIe siècle
Chants profanes (des provinces de France et du voyage...)
  • Hellas mon Cueur, chant tiré du manuscrit de Bayeux (XVe siècle)
  • Pucelete/Je languis/Domino : Motet à trois voix du XIIIe siècle (anonyme)
  • Pax in nomine Domini : Chant du troubadour Marcabrun (1130-1149). Né en Gascogne, il a vécu aux côtés du comte de Poitiers et à la cour d’Alphonse VII d’Espagne
  • Li Debonnaire Dieus : Chant d’un trouvère anonyme, (XIIIe siècle)
  • Puisque Robin j’ai un nom : Chant du manuscrit de Bayeux, (XVe siècle)
  • Agdamo : Chant sirine de la liturgie slavo-byzantine (XIVe siècle)
  • Ey Dervisler: Chant de Yunus Emre, premier poète mystique populaire de la tradition Turque (XIIIe siècle)

Journée inaugurale organisée en partenariat avec la Commune de Salles-la-Source

Dimanche 28 juillet, 21h15

Cloître de Conques (auditorium du Centre Européen en cas de mauvais temps)

SAVIGNONI TRIO

Hommage à Django Reinhardt

Jazz manouche

Savignoni Trio joue un Swing Manouche populaire, accessible à tous et pourtant exigeant, qui suscite en chacun émotions et sensations intenses. Loin des effets faciles et clinquants, son interprétation redonne toute leur dimension mélodique et leur musicalité à ces airs familiers intemporels. La guitare solo, aux accents poétiques, trouve écho chez la contrebasse qui alterne accompagnement et solos. La guitare rythmique, attentive, fusionne l'ensemble.

Dans le sillage des « héritiers » de Django Reinhardt, Stéphane Grappelli et leur Quintet du Hot Club de France, Savignoni Trio trace une voie originale dans le genre et c'est sans doute le plus bel hommage que l'on puisse rendre aux maîtres et à leurs « successeurs ». L'écoute de ce trio atypique procure du plaisir à tous ceux qui apprécient la musique quand elle allie rigueur et intelligence du cœur.

Symon Savignoni

Musicien au fin toucher, mêlant douceur et fougue, Symon, fier de ses origines, se plaît à enrichir le répertoire du Trio de Musiques Corses Traditionnelles.

De 4 à 13 ans il débute la musique en pratiquant plusieurs instruments.

À 20 ans il retrouve une cassette de Gregor Kartai qui lui révèle sa passion : la musique de Django Reinhardt, servie par la guitare manouche qu'il se met alors à étudier intensivement en autodidacte.

Diplômé de l'école ATLA (Paris) en 2008, avec mention en swing manouche, il apprend avec Serge Merlot, Serge Krief, Christophe Lartilleux... En 2010 le festival Mines de Jazz lui propose une « Carte Blanche en Quartet » en hommage à Django : ce sont les prémices de Savignoni Trio.

Pierre Bernon

Musicien voyageur, passionné de musiques populaires, Pierre Bernon s'intéresse à la musique sous toutes ses facettes

Le jazz manouche bien évidemment, mais aussi classique et blues, chanson française, flamenco et musique sud-américaine. Après avoir obtenu son Certificat de Fin d'Etudes Musicales au conservatoire de Montpellier, mention très bien à l'unanimité, ainsi qu'une licence de musicologie, il entreprend plusieurs voyages musicaux en Amérique du Sud qui l'amènent à jouer avec de grands musiciens de choro et de samba au Brésil, comme Aderbald Duarte, Edson 7 cordas ou encore Roberto Mendès, et de tango et de folklore en Argentine, comme Gustavo Gancello. Il donne par la suite une série de Masterclasses à l'Institut Supérieur de Musique de Cuzco (Pérou) et participe à la tournée étasunienne du Blackman Arnold Band, groupe de latin jazz, maintes fois primé aux Detroit Musique Awards, aux côtés de Sean Blackman, John Arnold, Larry Fratangello (percussionniste d'Aretha Franklin, Georges Benson...) et Pathé Gelsy (bassiste de Youssou'ndour).

Sam Gasch

Déroulée tel un tapis par Samuel, sa rythmique sans faille permet la cohésion du groupe et laisse libre cours à toutes les envolées lyriques ou virtuoses des solistes.

Après plus de 100 concerts au sein du groupe Via Dolorosa, un album enregistré et mixé par Neil Conti (Batteur de David Bowie, Prefab Sprout, etc...), Sam concentre son travail sur les musiques du monde (Méditerranéenne, Yiddish, Orientale, Swing Manouche).

Il mélange toutes les sonorités de la guitare manouche, nylon ou électrique, mais aussi du oud, du bouzouki et de la basse au sein du groupe Art Vida avec lequel il a enregistré deux albums.

Lundi 29 juillet, 21h15

Abbatiale Sainte-Foy de Conques 

CHŒUR DE CRIMÉE

Divine Liturgie de Saint-Jean Chrysostome (Piotr Ilitch Tchaïkovski)

Chants orthodoxes russes

Musique sacrée

Le Chœur de Crimée, chœur russophone qui a atteint une notoriété internationale, a été fondé en 1995 par Igor Mikhailevskiy, diplômé du conservatoire Prokofiev de Donetsk. Issu de la grande presqu'île séparant la Mer Noire de la mer d'Azof, cet ensemble vocal, en tous points remarquable, est composé de vingt-cinq choristes.

A Conques, il interprète la rare et exceptionnelle partition sacrée pour chœur mixte de Tchaïkovski, compositeur prolifique, excellent mélodiste, qui a légué une œuvre éclectique et poignante.

Concert organisé en partenariat avec le festival de musique sacrée de l’abbaye de Sylvanès

  • Samedi 27 juillet, 21h00 – Eglise Saint-Amans de Rodez
  • Dimanche 28 juillet, 17h00 – Abbatiale de Sylvanès

Tarifs et réservations pour Rodez et Sylvanès au 05 65 98 20 20

Igor MIKHAILEVSKIY, chef de Chœur

Igor Mikhailevskiy a successivement été diplômé de l’École de musique de Slaviansk, du Collège de musique de Dzerzinsk et, enfin, du Conservatoire d’État Prokofiev de Donetsk. Après avoir obtenu son diplôme d’études supérieures, il a enseigné l’éducation musicale, les techniques de la voix et la direction des formations chorales.

Il a reçu en avril 2002 le titre de Citoyen d’honneur des Arts de la République autonome de Crimée en remerciement pour sa grande contribution au développement de la culture nationale et des arts. En mai 2012, pour son remarquable concours au rayonnement de la culture nationale et son incomparable maîtrise professionnelle, il a été décerné à Igor Mikhailevskiy le titre honorifique d’« Acteur émérite des arts en Ukraine ».

SOLISTES
Evgeniya Volkova, soprano

Diplômée du Collège Musical de Simféropol en section chant, tout d’abord soliste au Théâtre Musical Ukrainien de Simféropol, puis soliste du Chœur de Crimée, elle a successivement chanté, et ce, dès les premières exécutions chorales du Chœur de Crimée : La Couronne de Pouchkine de Sviridov, la symphonie chorale Chimes (Les carillons) de Gavrilin, L’Ange scellé de Shchedrin, les Chants de Devotion de Denissova, l’opéra folklorique ukrainien Koupalo – La Fleur de Fougère de Stankovitch et la Liturgie de Saint Jean Chrysostome de Schukh. Elle a participé à de très nombreux enregistrements. Evgeniya est une des principales solistes pour la musique classique mais aussi pour la musique folklorique. À ce titre, elle est également soliste de l’Ensemble Tavria.

Denis Benko, ténor

Diplômé de l’Université d’État des Arts de Kharkov, au département des instruments nationaux, Denis a été soliste à la Philharmonie de Crimée et chante dans le Chœur de Crimée depuis 2006. Il a participé à la première en Crimée des œuvres suivantes : opéra folklorique ukrainien Koupalo – La Fleur de Fougère de Stankovitch, Liturgie de Saint Jean Chrysostome de Schukh, et tous les enregistrements correspondants à Simferopol. Il est actuellement soliste du Chœur de Crimée ainsi que de l’Ensemble Tavria. Denis a reçu le titre d’Artiste d’honneur de Crimée.

Olga Schyrokova, soprano

Diplômée de l’Université d’État des Arts de Kharkov en section chant, elle a été soliste au Théâtre Musical Ukrainien de Simféropol, puis soliste du Chœur de Crimée, où elle a chanté dans les premières productions en Crimée des Chants liturgiques de Falik. Olga est une des principales solistes en musique classique. À ce titre, elle est également soliste de l’Ensemble Tavria.

Evgenija Stepanenko, soprano

Diplômée du Collège Musical de Simféropol, département de direction chorale et de l’Université Nationale de la Culture et des Arts de Crimée, elle chante dans le Chœur de Crimée depuis 2002. Evgenija a chanté dans les premières productions en Crimée comprenant Lagoda, La Couronne de Pouchkine sur un texte de Pouchkine et une musique de Sviridov, la symphonie chorale Chimes (Les carillons) de Gavrilin, le Requiem de Fauré, les Chant de Dévotion de Denissova, l’opéra folklorique ukrainien Koupalo – La Fleur de Fougère de Stankovitch, la Liturgie de Saint Jean Chrysostome de Schukh. Evgenija a également participé aux enregistrements de ces œuvres. Elle est aussi soliste de l’Ensemble Tavria.

Vialina Abramian, mezzo-soprano

Vialina Abramian a rejoint depuis peu le Chœur de Crimée. Elle a terminé ses études musicales au conservatoire Tchaïkovski, au département de la direction des chœurs. À l’heure actuelle elle poursuit par correspondance ses études à l’université pédagogique de Crimée et exerce une activité professionnelle de soliste au Chœur de Crimée. Vialina a pris part aux enregistrements du disque du Chœur de Crimée intitulé « Collection de musique chorale russe ».

Mardi 30 juillet, 21h15

Eglise Saint-Austremoine, Salles-la-Source

ANTIPHONA

Des ténèbres vers la lumière - La musique au Couvent Royal des Demoiselles de Saint-Cyr

Musique baroque

Œuvres de Nivers, Charpentier, Lalande, Couperin, Lorenzani, Plain chant baroque

Tout un symbole ! Le contraste, l’alternance, la tension, la résolution…

Dans ce déroulement, on retrouve les éléments fondamentaux de la musique. Mais c’est aussi l’une des plus belles cérémonies religieuses en Europe : les offices des ténèbres, dont on sait qu’ils furent très courus du public du temps de Louis XIV, marquaient la fin du Carême. Ils commémoraient les événements essentiels de la chrétienté. Les Ténèbres se révèlent emblématiques des pratiques religieuses, mais également politiques, culturelles et musicales de l’époque baroque en France.

En 1684 à la demande de Mme Maintenon, Louis XIV crée la Maison Royale de Saint-Louis à Saint-Cyr. C’est une école destinée aux jeunes filles de la noblesse pauvre. La musique prend une part très importante dans l’éducation des pensionnaires, appelées « Damoiselles de Saint-Cyr ».  La beauté intime de ces œuvres contraste avec des passages vifs et lumineux. Ces œuvres nous séduisent par leurs sonorités suaves et apaisantes créant une atmosphère de recueillement si unique dans les couvents à cette époque en France et notamment celle des Damoiselles de Saint-Cyr où la qualité de la pratique musicale rimait avec l'excellence.   

Créé en 1996 par Rolandas MULEIKA, qui en assure la direction artistique, l’ensemble vocal et instrumental ANTIPHONA défend le répertoire baroque dans le respect des œuvres originales tout en les interprétant pour le public d’aujourd’hui. Depuis plusieurs années, ANTIPHONA s’attache à (re)découvrir des œuvres oubliées et pourtant remarquables, écrites par des compositeurs méridionaux.

Très attaché à la protection du patrimoine musical régional, Rolandas MULEIKA aime explorer cette musique des XVIIe et XVIIIe siècles à la fois populaire et invitée à la cour. Parmi ses derniers coups de cœur se détachent le talentueux Charles LEVENS qui vécut à Toulouse, et le tchèque Jan Dismas ZELENKA dont l’expression émotionnelle se rapproche de celles de BACH et de MOZART.

  • Sarah Szlakmann – soprano
  • Marlène Moly - soprano
  • Géraldine Bruley - viole de gambe
  • Patrick Vivien - théorbe
  • Saori Sato – orgue
  • Atelier d’Oratorio
  • Clémence Garcia, Cécile Capomaccio, Sylvie Chat, Eva Tamisier, Charles D’Hubert, Emmanuelle Gomez, Florence Guy, Julia Pastor
  • Direction : Rolandas Muleika
PROGRAMME
  • Deus in adjutorium meum » - plain chant baroque (Antiphonaire 1697)
  • Miserere mei » -plain chant baroque (Antiphonaire 1697)
  • O sacramentum pietatis » - motet Paolo Lorenzani (1640-1713)
  • Kyrie – Gloria »  Messe pour le Port Royal  - Marc-Antoine Charpentier (1643-1704)
  • Alleluia » - plain chant baroque (Antiphonaire 1697)
  • Credo »  Messe pour le Port Royal - Marc-Antoine Charpentier (1643-1704)
  • Offertoire » - orgue
  • Anima nostra » - élévation Michel-Richard de Lalande (1657-1726)
  • Sanctus - Agnus Dei » Messe pour le Port Royal  - Marc-Antoine Charpentier (1643-1704)
  • Alma Dei » - motet Marc-Antoine Charpentier (1643-1704)
  • Magnificat » - motet François Couperin (1668 -1733)
  • O amantissime Jesu » - motet Paolo Lorenzani (1640-1713)

Concert accueilli en partenariat avec la Commune de Salles-la-Source et l’association « Les Amis de Saint-Austremoine ».

Jeudi 1er août, 21h15

Abbatiale Sainte-Foy de Conques

CONSTANTINOPLE & ABLAYE CISSOKO

Jardins migrateurs - Rencontre poétique entre cordes et voix, des épopées du Royaume mandingue aux musiques de cour persanes

Entre Constantinople et Ablaye Cissoko, au commencement, la rencontre simple des cordes et des voix qui rappellent aux sources la beauté d’être. Puis, la traversée conjointe des lieux communs de l’imagination, comme une longue respiration face à la marche inexorable du monde et du temps.

Constantinople, c’est l’histoire d’un ensemble musical qui a choisi de faire du voyage, géographique, historique, culturel, son fondement. L’ensemble, éclos en 1998 à Montréal, a été imaginé comme un espace de création, de rencontres et de métissages. Régulièrement invité par de prestigieuses scènes internationales, il explore les musiques anciennes et les traditions de la Méditerranée et de l’Orient.

Ablaye Cissoko, griot de Saint-Louis du Sénégal, connu pour la singularité de son chant et son jeu unique, est un artiste qui aime les rencontres, comme le prouvent ses nombreuses collaborations, en particulier avec le trompettiste Volker Goetze.

Eternel oiseau migrateur, il est l’un des grands maîtres de la kora. On dit de cette harpe luth du Royaume mandingue qu’elle était le bien le plus précieux et disputé de la femme-génie. De cette créature céleste, le musicien semble avoir hérité la grâce.

Une rencontre musicale unique, avec des musiciens d’exception.

PROGRAMME
  • ALADJI BAMBO / SALAME ASHENAYI, répertoire traditionnel mandingue / répertoire traditionnel persan (poème de Hâfez -13e siècle)
  • FLEUVE, Ablaye Cissoko
  • ZARAMBEQUES, Ruiz de Ribayaz (1626-?)
  • DIAMBADON, répertoire traditionnel mandingue
  • CHESHMEH, Kiya Tabassian (poème de Hâfez -13e siècle)
  • SOUTOURO, Ablaye Cissoko
  • LOUNTANG, Ablaye Cissoko
  • AHOUYE VAHSHI, Kiya Tabassian
  • DENKILO, Ablaye Cissoko
  • THIÉDO, répertoire traditionnel mandingue
  • DJIMBASING, répertoire traditionnel mandingue

Toutes les pièces ont été arrangées par Constantinople et Ablaye Cissoko

DISTRIBUTION
  • KIYA TABASSIAN – sétar et chant
  • PIERRE-YVES MARTEL – viole de gambe
  • ZIYA TABASSIAN – percussion
  • ABLAYE CISSOKO – kora et chant

Les artistes seront en résidence pour finaliser leur création, du lundi 29 au mercredi 31 juillet, au Centre Européen de Conques.

Samedi 3 août, 21h15

Cloître de Conques (Auditorium du Centre Européen en cas de mauvais temps)

MARIANA REWERSKI & MARTIN ACKERMAN

Migrando

Musique hispanique et latino-américaine du XXe siècle

“Migrando” c'est la musique espagnole, arrivée au port de Buenos Aires, au cours des siècles. Le programme, construit autour de l’œuvre d’auteurs phares, comme Manuel de Falla ou Joaquín Turina, mène le public dans les profondeurs de l'âme hispano- américaine avec deux artistes argentins de talent, Martin Ackerman (guitare classique) et Mariana Rewerski, mezzosoprano aux multiples facettes.

Mariana Rewerski est une artiste éclectique, qui se produit dans des opéras, en musique de chambre et en concert. Elle aborde un vaste répertoire allant de la période médiévale à la musique contemporaine.

Elle reçoit une première formation musicale dans un chœur d'enfants dans sa ville natale, Buenos Aires. Suivront après ses études de piano, composition, direction et chant au Conservatoire National de Musique où elle obtient son diplôme de piano. Elle poursuit à l'Université de Buenos Aires, au prestigieux Institut Supérieur des Arts du Théâtre Colon de Buenos Aires, à Zürich et à Milan.

Compositeur et guitariste franco-argentin, Martin Fernando Ackerman, poursuit également une intense activité comme chercheur et pédagogue. Il est titulaire du certificat d’aptitude (CA) en guitare classique et du Diplôme d’Etudes Approfondies (DEA) dans le Programme de Doctorat du Département Inter-Facultés de Musique de l’Université Autonome de Madrid.

Il commence à jouer très jeune, et intègrera plus tard le conservatoire Juan José Castro à Buenos Aires. C'est là qu'il recevra, sous la direction de son maître, Victor Villadangos un enseignement très riche : il lui transmettra sa spontanéité et son insatiable amour de la musique ainsi que ses très grandes connaissances techniques et analytiques.

Concert organisé en partenariat avec le festival Philharmonia

Dimanche 4 août, 21h15

Auditorium du Centre Européen

XINUM

Autour d’Astor Piazzolla

Sergio Piterbarg est un compositeur, musicien, chef d’orchestre et de chœur. Né en Argentine en 1963, il travaille avec une "famille" de musiciens et de chanteurs. Directeur musical et artistique de tous les programmes, il prépare chaque partition avec exigence, complicité et échange avec les interprètes, au seul service de la musique.

Après un riche parcours artistique dans son pays, il vient en Europe, notamment à Paris, où il travaille avec de nombreux ensembles vocaux et musicaux. Il crée, en 2000, l’ensemble vocal-instrumental Xinum. Il se donne pour objectif principal la construction d’un pont musical entre la France, l’Espagne, l’Italie et les trois Amériques. Formation a géométrie variable, cet ensemble lui permet de développer les deux axes principaux de ce pont : la diffusion de la musique ancienne et la découverte de la musique des XXe et XXIe.

Sergio Piterbarg, comme tout compositeur et musicien argentin, vit en compagnie d’Astor Piazzolla. Dans ce programme, il raconte l’histoire de ce personnage hors du commun qui a conduit le bandonéon au rang le plus haut. Il imagine un concert où Piazzolla rencontrerait les compositeurs et poètes qui l’ont inspiré et qu’il a croisés : Jean-Sébastien Bach, Bela Bartok et Luciano Berio, qui ont porté haut la musique populaire de leur pays. Alberto Ginastera, grand musicien argentin, son professeur de piano, Igor Stravinsky qui a écrit un magnifique tango pour piano, Angel Villoldo, un des pionniers du tango, sans oublier son grand complice, le poète uruguayen avec qui il a écrit tant de belles ballades, Horacio Ferrer.

  • Chœur de Femmes et chœur Tutti a capella
  • Chœur tutti piano- accordéon
  • Chœur tutti, piano, accordéon, quintet
  • Piano – quintet
  • Piano seul
  • Duo piano - accordéon – voix
  • Duo piano – voix mezzo
  • Accordéon - quintet à cordes

Mardi 6 août, 21h15

Abbatiale Sainte-Foy

CLAUDIO PASCERI

Parcours lumineux De Jean-Sébastien Bach à Lamberto Curtoni

Claudio Pasceri est un violoncelliste italien qui collabore régulièrement avec les orchestres les plus prestigieux. En tant que soliste, il interprète, avec sensibilité et talent, un large répertoire, des concertos de Vivaldi aux œuvres de Schnittke.

Les caractéristiques expressives du violoncelle, et son large répertoire, entrent parfaitement en correspondance avec la thématique de la lumière. La première et la quatrième suites de Bach représentent deux approches différentes mais complémentaires des notions de vérité et de découverte, des chemins plus ou moins tortueux empruntés pour atteindre la «lumière».

Le jeune compositeur Lamberto Curtoni révèle, quant à lui, une création contemporaine nourrie de sa lecture de l’œuvre de Bach. Ce programme permettra de mesurer combien les créateurs d’aujourd’hui puisent dans le patrimoine musical et produisent des œuvres qui acquièrent une identité propre tout en magnifiant les grands exemples du passé.

Les œuvres de Lamberto Curtoni sont une création pour le festival.

Autour du festival

« STAGE DE CHANT GRÉGORIEN »

Du lundi 29 juillet au dimanche 4 août

Centre Européen de Conques

A l'occasion du millénaire du Livre des miracles de Sainte-Foy, le Centre Européen de Conques organise un stage de chant grégorien.

Il sera animé par trois spécialistes de la musique médiévale, le chef de chœur de la Maîtrise Notre-Dame de Paris, Sylvain Dieudonné et le musicologue médiéviste, Jean-François Goudesenne (CNRS), assisté de Sarah Richards, doctorante en musicologie de la Sorbonne.

Au programme, le chant grégorien et le déchant d’après les sources des XIe et XIIe siècles, tourné vers les chanteurs et musiciens, amateurs, semi-professionnels ou professionnels, mais aussi les étudiants en musicologie, histoire et histoire de l’art comme les chefs de chœur.

Les temps d’apprentissage seront partagés entre la calligraphie, la paléographie musicale, l’analyse, le chant individuel, collectif, la polyphonie et l’improvisation.

La pratique, en chœur et soliste, laissera une part importante à la mémorisation et l’improvisation, sans oublier la musicologie médiévale (étude critique des sources et paléographie). En guise de pluridisciplinarité, les stagiaires, débutants ou confirmés pourront s’initier à la calligraphie et l’enluminure, avec Virginie Sanhes.

Ce stage n’est pas seulement destiné aux chanteurs professionnels, mais aussi aux amateurs : chanteurs « à cœur joie », chorales paroissiales et toutes personnes sensibles aux questions du chant liturgique, des belles cérémonies, ne sachant pas forcément lire les notations carrées sur quatre lignes rouges.

Renseignements et inscriptions :

Association "Musiques aux Logis"

13, rue de la Thibaudière

F-37170 Chambray-lès-Tours

« AU CŒUR DU BLUES » Exposition Photographies de Sylvie Bosc

Du jeudi 11 juillet au samedi 31 août

Centre Européen de Conques - Entrée libre et gratuite

Vernissage le jeudi 1er août (Centre Européen de Conques et Librairie Chemins d’encre)

Au cœur du Blues est  l’expression d’un sentiment, celui qui vous vient des trippes et du cœur, celui qui vous remue dès que résonnent les premières notes. Il suffit de voir s’instaurer instantanément cette communion entre l’artiste et son public pour comprendre que c’est ainsi que s’écoute et se vit le Blues !

Cette exposition est un regard porté sur cette musique en général et sur le Cahors Blues Festival en particulier, car si 2012 fut une magnifique année rythmée par de nombreux festivals, l’expérience vécue à Cahors restera absolument unique en son genre.

Cette série photographique, réalisée à cette occasion, est donc le résumé de toutes les rencontres, parfois inattendues, et de tout le rythme et la beauté musicale du Blues.

Au cœur du Blues, c’est de la musique pour les yeux, toute la passion de Sylvie Bosc pour la photo, et finalement un doux mélange de Son Œil à la musique du Diable…

Plus d’informations sur www.sylbmonoeil.com "

« LA LUMIÈRE DU VITRAIL » Conférence de Christian Martel

Mercredi 24 juillet, 20h45

Salle des fêtes de Salles-la-Source

Entrée libre

« QUATORZE MAÎTRES VERRIERS CONTEMPORAINS » Exposition

Du samedi 27 juillet au dimanche 1er septembre

Centre Culturel de Conques (sous la Mairie)

Entrée libre et gratuite

« BEATUS, LES MANUSCRITS DE LA RECONQUÊTE » Conférence de Michel Cure

Mercredi 31 juillet, 20h45

Eglise Saint-Paul, Salles-la-Source

Gratuit (réservation conseillée)

Ecrits et enluminés  autour de l'an mille dans le nord de l'Espagne, les Béatus reprennent le texte de l'Apocalypse de Jean en l'adaptant au contexte historique. Ces manuscrits sont l'aiguillon de la reconquête de l'Espagne par les chrétiens. Mais paradoxalement la beauté de ces manuscrits doit beaucoup à la culture arabe, adoptant un style métissé dit "Mozarabe".

Par leur beauté et leur audace colorée, ces manuscrits sont des chefs d'œuvre de l'art médiéval. 

« CHEMINS ROMANS, DE SAINT-PAUL À SAINT-AUSTREMOINE » Randonnée patrimoine

Vendredi 2 août, départ de la salle des fêtes de Pont-les-Bains, à 14h00.

Participation : 3 €

Inscriptions : Office de tourisme de Marcillac (05 65 71 13 18)

« ESTREMONI ou LA BELLE HALTE EN ROUERGUE DU MOINE QUI VENAIT DU SUD »

Projection du film documentaire réalisé par Yves Garric et Georges Berte sur les églises de Saint-Austremoine

Vendredi 2 août, 20h30

Salles des fêtes de Pont-les-Bains

Entrée libre et gratuite

« LE CHANT GRÉGORIEN » Conférence de Jean-François Goudesenne, avec des morceaux chantés

Vendredi 2 août, 20h45

Auditorium du Centre Européen de Conques

Entrée libre et gratuite

Le chant grégorien « trésor inestimable de l’Eglise », comme le rappelait il y a encore 50 ans le Concile de Vatican II, rythmait la vie quotidienne des clercs, qui ont élaboré les programmes iconographiques des ensembles sculptés, peints, des vitraux des monastères et des grandes cathédrales en Europe. Alors qu’aujourd’hui le rythme des heures et les longues psalmodies tendent à s’effacer dans les mémoires contemporaines, il ne semble pas inutile de rappeler le contexte des cadres liturgiques qui parsèment les thèmes iconographiques des ouvrages d’art, qui renvoient à cette source commune des livres de la Bible, mais aussi de textes hagiographiques comme de textes apocryphes ou légendaires, qui n’ont pas pour seule raison d’être la lecture silencieuse à voix basse de l’étude, mais la louange chantée, proclamée, psalmodiée à pleine voix, pour l’édification des fidèles et des foules de pèlerins… à partir de plusieurs exemples des liturgies du temps de Noël, de Pâques, de la fête plus récente de la Toussaint et surtout du célèbre récit de l’Apocalypse, Jean-François Goudesenne scrute au cœur des textes l’inspiration qui a pu illuminer les sculpteurs de la grande période romane, précédée par la période carolingienne dans les miniatures des manuscrits.

Informations pratiques

Informations de contact: 

Association pour le Développement Economique et Culturel de Conques
12320 Conques
Téléphone : +33 (0)5 65 71 24 00
Télécopie : +33 (0)5 65 71 24 09

Vous aimez ? Dites-le !

Conseils des lecteurs: 

Ajouter un commentaire

Aujourd'hui en Aveyron
Animations concerts
Je vous propose des animations & des concerts "sur mesure", chez vous ou dans un lieu public (salle des fêtes, etc...).
Le Bourg, Saint-Paul des Fonts (Saint-Jean Saint-Paul)