Festival "Conques, La Lumière du Roman"

Festival "Conques, La Lumière du Roman" - Mora Vocis – photo Julie Gallet
Lieu: 
Conques
Dates: 
Dimanche, 19. Juillet 2015 - 21:15 - Dimanche, 23. Août 2015 - 21:15
Tarifs et informations complémentaires: 
Tarifs festival de musique : de 9 € à 25 €
Catégories: 
« La caméra s’arrête sur Rostropovich, au premier plan, devant une table richement décorée. Parmi les convives, les souverains d’Espagne, de Suède et le président de la République russe. Cette fête, somptueuse, est donnée en son honneur.

Les images révèlent un homme âgé, mais les yeux du grand violoncelliste traduisent autre chose.  Une  voix  s’élève  et  déclare  à  propos  de  Mstislav  Rostropovich  et  de  Galina Visnevskaya, son épouse : « Les personnes de leur qualité ont toujours leur vie entière devant elles. » Toujours.

Les musiciens qui se produisent cette année dans le festival de Conques ont la même chance, le  même  privilège.  Malgré  leurs  différences  de  générations  ou  de  provenances,  ils  se reconnaissent dans la musique dès la première note.

Conques,  son  extraordinaire  beauté,  l’atmosphère  de  l’abbatiale  Sainte-­‐Foy,  la  participation

si intense de son public. Un état de grâce, encore une fois. »

Claudio Pasceri, artiste associé

Des « Soirées musicales de Conques » au festival « La lumière du Roman »

L’histoire commence en 1983, lorsqu’une poignée de passionnés décide d’inviter à Conques de brillants musiciens pour ce que l’on appelait alors les « Soirées musicales » de Conques. Les organisateurs avaient eu l’intuition que ce site remarquable, son patrimoine et l’atmosphère si particulière qui y règne étaient propices à l’écoute de la musique classique. Rapidement, le public devait se fidéliser, car, parmi les lieux qui accueillaient chaque été les mélomanes du monde entier, Conques et son abbatiale se distinguaient par une acoustique exceptionnelle dans le cadre d’un site médiéval préservé, comme hors du temps.

Si les grands noms de la musique se sont succédés sous les voûtes de l’abbatiale Sainte-­‐ Foy, la municipalité de Conques eut l’idée de doter le site d’un autre lieu, destiné à accueillir des spectacles mêlant la musique aux autres arts. L’auditorium du Centre Européen,  une  salle  de  400  places  entièrement  équipée  et  dissimulée  derrière  les remparts de ce site classé, vit le jour en 1993.

C’est en 1994 que ces soirées, dont la notoriété dépassait déjà largement les frontières régionales, prirent une dimension internationale, avec la pose des vitraux conçus par Pierre Soulages pour l’abbatiale Sainte-­‐Foy. Le festival « Conques, La lumière du Roman » était né.

En restituant à l’édifice la lumière qui lui faisait défaut depuis des siècles, le « peintre du noir » avait révélé cette architecture millénaire. Les concerts donnés dans ce cadre prirent désormais une autre dimension et le festival explora les répertoires, des musiques anciennes aux compositeurs d’aujourd’hui, à l’image de la rencontre entre la création contemporaine de Pierre Soulages et ce joyau de l’architecture romane, qui fut inscrit, en

1998, sur la liste des monuments classés au patrimoine mondial par l’UNESCO. De Doulce Mémoire au quatuor Ysaye, de Diabolus in Musica à Nicholas Angelich, le festival gagna chaque année en notoriété à la faveur du talent des interprètes invités. Mais c’est, plus encore, la communion avec les musiciens, rendue possible dans un festival aux espaces « intimistes », qui fit déplacer les publics de loin.

Les artistes, à l’instar de Sir John Eliot Gardiner, ne cessent quant à eux de manifester leur affection pour Conques et l’accueil qui leur est réservé.

Le festival aurait pu continuer sur sa lancée si une restructuration interne et une crise mondiale n’avaient ouvert de nouvelles perspectives. Depuis plusieurs années, déjà, les responsables du Centre Européen de Conques s’interrogeaient sur l’identité et la forme de cette manifestation. Les concerts furent concentrés sur une période plus brève afin de favoriser la venue de festivaliers et une politique de recherche de nouveaux publics fut mise en place. Mais des interrogations demeuraient concernant l’offre proposée aux publics, assimilés à de simples « consommateurs » de « produits culturels ».

C’est  la  Providence,  pourrait-­‐on  dire,  ou  l’intercession  de  sainte  Foy,  penserait-­‐on  à Conques, qui a mis le violoncelliste Claudio Pasceri sur la route du festival.

Il organisa une masterclass avec le soutien du Centre Européen de Conques, maître d’œuvre du festival depuis vingt ans. Il fut invité à participer, la même année, à la trentième édition du festival et déploya ses talents de musicien, de penseur et de faiseur de liens pour imaginer une collaboration avec les organisateurs du festival.

Il en sera, jusqu’en 2016, l’artiste associé et il ouvrira son carnet d’adresses pour trois éditions sous le signe du violoncelle. Les grands noms du monde du violoncelle offriront des   programmes  spécialement   conçus   pour   Conques   et   son   festival.   Une   place importante sera accordée à la rencontre et à la convivialité avec des introductions avant les concerts et des bords de scène. En amont du festival, une politique de diffusion territoriale permettra à de jeunes musiciens de se produire dans les espaces patrimoniaux du territoire et le musicien allemand Julius Berger animera une masterclass à l'intention de jeunes violoncellistes prometteurs. Enfin, le festival aura l'honneur d'accueillir la compositrice russe Alissa Firsova pour une résidence de création. Elle composera à Conques et pour Conques une pièce qui sera interprétée en l'abbatiale Sainte-­‐Foy  le 7 août 2015.

Conques et le Centre Européen

« C'est à Conques que j'ai éprouvé mes premières émotions artistiques »

Pierre Soulages

 

CONQUES

  • Patrimoine Mondial de l'Humanité (UNESCO) au titre des Chemins de Saint-­‐Jacques-­‐de-­‐ Compostelle
  • Grand Site Midi-­‐Pyrénées. . .
  • Site classé parmi les Plus Beaux Villages de France

Le village de Conques possède un patrimoine exceptionnel qui lui confère une renommée internationale. Sa situation d’étape majeure sur le Chemin de Saint-­‐Jacques-­‐de-­‐ Compostelle renforce également sa notoriété. Le site, porte d’entrée de la Région Midi-­‐ Pyrénées, accueille chaque année près de 600.000 visiteurs.

Le Centre Européen, inauguré en mai 1993, est un outil d'aménagement et de développement culturel du territoire.

Doté d'un équipement rare dans un tel contexte avec un auditorium de 400 places, il s'inscrit totalement dans la tradition artistique du site. Il offre une programmation de qualité accompagnée d'une recherche sur le développement des pratiques culturelles des publics locaux et d'une délocalisation des actions, en partenariat avec le tissu culturel départemental et régional.

Programme du Festival

Dimanche 19 juillet, 21h30

Irmos – chants orthodoxes ukrainiens

Word and Voice

Abbatiale Sainte-­‐Foy, Conques

Le Centre Word and Voice de Lviv (Ukraine), est dirigé par la chanteuse, actrice et pédagogue Natalka Polovynka. Elle présente le chant traditionnel sous toutes ses formes: chants sacrés antiques de l’Ukraine, chansons traditionnelles ukrainiennes, chants liturgiques et psaumes. Son travail a été primé dans de nombreux festivals musicaux et théâtraux internationaux. Elle est la lauréate de T.G. Prix national Shevchenko, la plus haute distinction ukrainienne pour des réalisations artistiques.

 

Word and Voice Natalka Polovynka Yuliya Tsvyakh Nazar Romanyuk

 

Concert programmé dans le cadre du Festival des arts sacrés Andreï Tarkovski à Conques

Vendredi 31 juillet, 21h15

Images et suggestions

Claudio Pasceri

Musée Soulages, Rodez

Des fragments, de Jean-­‐Sébastien  Bach à la musique d’aujourd’hui, qui dialoguent avec l’œuvre de Pierre Soulages.

Comment la musique parvient, en un instant, à nous transporter dans des mondes lointains, comment elle sait nous révéler des paysages qui n’existent pas, des histoires fantasmagoriques.

Un voyage fugace dans le  monde de  l’imagination mené énergiquement par l’artiste associé du festival.

J.S. Bach, S. Sciarrino, G. Kurtag, K. Saariaho, L. Berio

Claudio Pasceri – violoncelle

Concert programmé en partenariat avec le musée Soulages et avec le soutien des Amis du musée Soulages

Samedi 1er août, 19h00

Piazzolla et les autres Argentines

Quatuor à cordes de l’Université de La Plata

Cloître du prieuré du Sauvage, Balsac

Un peuple et sa musique.

La musique argentine, comme peu d’autres, se nourrit profondément de la tradition populaire, mais aussi de la musique savante. Elle a su accueillir les rythmes du tango et les formes les plus raffinées des écoles européennes.

C’est à la frontière entre fiction et réalité, ironie et drame, que se place l’Argentine.

Le cuarteto de cuerdas de la Universidad de La Plata est l’un des quatuors argentins les plus primés par la critique sud-­‐américaine.

Il  se produira dans le  cloître de  l’ancien prieuré que Les  Amis  du  Prieuré du  Sauvage

restaurent avec passion depuis des années.

A. Piazzolla, A. Ginastera, H. Salgan, J. Carli

Cuarteto de cuerdas de la Universidad de La Plata

José Bondar – violon Fernando Favero – violon Roberto Regio – alto

Siro Bellisomi – violoncelle

18h30 : introduction de Louis Causse à propos des restaurations du prieuré

20h30 : asado -­‐   repas argentin (sur réservation – 15 €)

Concert programmé en partenariat avec les associations Les Amis du Prieuré du Sauvage et Rouergue-­‐Pigüé

Mardi 4 août, 21h15

Rinnovato mistero

Lamberto Curtoni, Alireza Mortazavi & le Viotti Ensemble Domaine du Mioula, Saint-­‐Austremoine (Salles-­‐la-­‐Source) Eglise de Saint-­‐Austremoine en cas de mauvais temps

En 2014, Lamberto Curtoni était reçu à Conques pour une résidence de composition. Sa musique, à la fois empreinte de classicisme et intemporelle, a littéralement envoûté le public du festival.

Sonorités occidentales et mélodies orientales archaïques se mêlent dans ce concert qui ouvre un dialogue intime, secret, fascinant. Ce programme est porté par des musiciens de grand talent : Lamberto Curtoni, l’iranien Alireza Mortazavi, virtuose du santour et les musiciens du Viotti Ensemble, issus de l’Orchestre de la RAI, aujourd’hui Orchestre Symphonique National italien.

On ne pouvait rêver un cadre plus enchanteur que le Mioula, domaine viticole millénaire,pour les accueillir.

Compositions de Lamberto Curtoni

Viotti ensemble

Marco Lamberti – violon Antonio Bassi – violon Alberto Giolo – alto

Giacomo Berutti – violoncelle

Giorgio Curtoni – contrebasse

 

Lamberto Curtoni – violoncelle

Alireza Mortazavi – santour

Concert programmé en partenariat avec le Domaine du Mioula

Mercredi 5 août, 16h00

Les violoncelles de Conques

Abbatiale Sainte-­‐Foy, Conques

Pour la deuxième édition de la masterclass de violoncelle de Conques, le grand musicien allemand Julius Berger a sélectionné des jeunes violoncellistes parmi les plus prometteurs du moment.

Le concert qu’ils donneront ensemble à l’issue de cette semaine de travail permettra d’apprécier la maîtrise et la maturité musicale de ces artistes.

De la musique baroque à la musique d’aujourd’hui Julius Berger et ses élèves – violoncelles Participation libre

Du samedi 1er août au mardi 4 août

Les environs de Conques surprennent le visiteur par la palette colorée des sols et la richesse du patrimoine bâti. Découvrez ou redécouvrez les églises, chapelles et châteaux qui émaillent le territoire à l’occasion des concerts des musiciens de la masterclass de violoncelle.

Samedi 1er août, 15h00, église de La Vinzelle, Grand-­‐Vabre

en partenariat avec Les Amis de La Vinzelle

Dimanche 2 août, 16h30, église de Mousset, Mouret

en partenariat avec Sauvegarde Patrimoine Mouret

Lundi 3 août, 17h00 : église de Saint-­‐Austremoine, Salles-­‐la-­‐Source

en partenariat avec Les Amis de Saint-­‐Austremoine

Mardi 4 août, 16h30 : chapelle de Saint-­‐Jean-­‐le-­‐Froid, Mouret

en partenariat avec Sauvegarde Patrimoine Mouret

Mercredi 5 août, 21h00

Mathématiques et sublime

Le Bach des Variations Goldberg

Marta Kowalczyk, Daniel Palmizio & Claudio Pasceri

Château de Bournazel

C’est une musique qui ne connaît ni début ni fin, une musique sans véritable point culminant ni résolution, d’une construction et d’une progression qui tient du miracle tant la forme est gracieuse et aboutie.

Pour Glenn Gould, dont les deux enregistrements des Variations Goldberg restent une référence absolue, cette œuvre évoquait les amants de Baudelaire, mollement balancés sur l'aile du tourbillon intelligent.

Cette magnifique version pour trio à cordes est donnée dans le cadre du château de Bournazel qui  figure parmi les  plus remarquables châteaux renaissance du sud de  la France par son architecture novatrice et par la qualité de son décor sculpté.

Marta Kowalczyk – violon Daniel Palmizio – alto Claudio Pasceri – violoncelle

Concert organisé en partenariat avec M. et Mme Harlin

Les suites pour violoncelle seul de Jean-­‐Sébastien Bach

L’un des chefs-­‐d’œuvre de l’art européen vu par deux jeunes musiciens, le londonien Ori Epstein et le français François Thirault, deux violoncellistes de grande classe qui interprètent les six suites du maître allemand.

Lauréat de l'université de Vienne, François Thirault vient de jouer le concerto de Camille Saint-­‐Saëns retransmis à la radio autrichienne ORF.

Dimanche 2 août, 21h15

Suites pour violoncelle seul 2, 3, 6 de Jean-­‐Sébastien Bach

en partenariat avec Les Amis de Foncourrieu

Chapelle Notre-­‐Dame de Foncourrieu, Marcillac

Jeudi 6 août, 16h30

Suites pour violoncelle seul 2, 3, 6 de Jean-­‐Sébastien Bach

Musée Soulages, Rodez

Concert programmé en partenariat avec le musée Soulages et avec le soutien des Amis du musée Soulages

François Thirault – violoncelle

En formation à la Chapelle royale de Bruxelles, Ori Epstein enregistrera prochainement un disque avec l’orchestre Philarmonique de Liège en collaboration avec Jean-­‐Jacques Kantorow.

Jeudi 6 août, 20h30

Suites pour violoncelle seul 1, 4, 5 de Jean-­‐Sébastien Bach

Jardins de la tour de Montarnal, Sénergues*

Chapelle de Montarnal en cas de mauvais temps

en partenariat avec M. Gérard Revel

Réservation conseillée

Vendredi 7 août, 16h30

Suites pour violoncelle seul 1, 4, 5 de Jean-­‐Sébastien Bach

Musée Soulages, Rodez

Concert programmé en partenariat avec le musée Soulages et avec le soutien des Amis du musée Soulages

Ori Epstein – violoncelle

Participation libre

Sur présentation du billet d’entrée au musée Soulages


Vendredi 7 août, 21h15

« L’amour qui meut le soleil et les autres étoiles » Musique hors du temps

Julius Berger, Claudio Pasceri & la Camerata RCO (Royal Concertgebouw Orchestra)

Abbatiale Sainte-­‐Foy, Conques

Le concerto pour deux violons de Jean-­‐Sébastien Bach est probablement l’une des pages les plus extraordinaires et les plus émouvantes de la musique occidentale.

Il sera suivi d’une pièce pour deux violoncelles et orchestre à cordes écrite pour l’édition

2015 du festival de Conques par la compositrice russe Alissa Firsova.

C’est le quintette à cordes d’Antonin Dvorak qui conclura ce concert exceptionnel.

Les violoncelles de Julius Berger et de Claudio Pasceri dialogueront avec l'orchestre de chambre Royal Concertgebouw Orchestra d’Amsterdam, l’un des plus prestigieux ensembles de la scène internationale.

J.-­‐S. Bach, A. Firsova, A. Dvorak

 

Camerata RCO (Royal Concertgebouw Orchestra) Julius Berger – violoncelleClaudio Pasceri – violoncelle

 

Concert programmé avec le soutien de Cristina Grande Stevens

Alissa Firsova est soutenue par The Zvi and Ofra Meitar Family Fund

Camerata RCO (Royal Concertgebouw Orchestra)


Dimanche 9 août, 21h15

Bassus Magnificus

Ensemble Antiphona

Abbatiale Sainte-­‐Foy, Conques

Dans l'histoire de la musique, la voix de basse a été associée à des personnages et des caractères importants : le roi, la puissance, le Christ dans les Passions.

Le violoncelle, instrument très proche de la voix humaine, devient pendant la période baroque indissociable de la voix par sa fonction de basse continue.

L’ensemble Antiphona a découvert des œuvres rares mais néanmoins magnifiques pour révéler un répertoire original dédié à cette tessiture, la plus grave de toutes les voix chantées et jouées. Un timbre unique, une couleur riche et une sonorité inimitable.

J.S. Bach, J.D. Zelenka, M.A. Charpentier, A. Campra, A. Stradella, G.F. Haendel, A. Vivaldi

 

Ensemble Antiphona

Raphaël Marbaud – soliste basse

Juliette Vittu – violoncelle Marina Beheretche – violon Laura Prieu – violon

Patrick Vivien – théorbe Saori Sato – orgue Marlène Moly – soprano Atelier d’Oratorio

Direction : Rolandas Muleika

 

Lundi 10 août, 21h15

Merveilles pour quatuor

Interface Quartet

Abbatiale Sainte-­‐Foy, Conques

L’Interface  Quartet  est  un  ensemble  polonais  composé  de  brillants  musiciens  qui  se produisent dans des orchestres allemands de premier rang.

Pour Conques, ils ont imaginé un programme autour de trois œuvres majeures de la musique : La jeune fille et la  mort  de Franz Schubert, le Paradis d’Alissa Firsova et le Quatuor à cordes de Claude Debussy.

Musique   absolue   pour   ce   lieu   d’exception   qu’est   l’abbatiale   Sainte-­‐Foy   avec   ce programme aux mille couleurs.

C. Debussy, A. Firsova, F. Schubert

 

Interface Quartet Krzysztof Specjal – violon Julita Smolen – violon Tomasz Neugebauer – alto

Grzegorz Krawczak – violoncelle

Mardi 11 août, 19h30

Jazz au vignoble– concert dégustation

Théo Ceccaldi Trio

Cour du domaine de La Contie, Valady

Manoir de Valady en cas de mauvais temps

Le Théo Ceccaldi Trio, inventif et vivant, nous dévoile un univers libre et coloré, jouant de son instrumentarium atypique pour créer surprises et contrastes autour d’une écriture soignée, d’une recherche sonore en mouvement et d’une énergie puissante et communicative sur scène.

Il se produit dans le cadre de l’ancien domaine viticole La Contie près du village de Valady, au cœur du vignoble de Marcillac. Une occasion unique de découvrir ce lieu et de goûter le vin qui est produit par les vignerons du Vallon et quelques gourmandises de notre territoire.

Le Théo Ceccaldi Trio a été élu « Révélation Française 2014 » par Jazz Magazine.

Théo Ceccaldi Trio Théo Ceccaldi – violon Guillaume Aknine – guitares Valentin Ceccaldi – violoncelle

Concert  organisé  avec  la complicité  de la Cave  des  Vignerons  du Vallon  en partenariat  avec  M. et Mme Vermorel et avec le Millau Jazz Festival

Mercredi 12 août, 21h15

Aimez-­‐vous Brahms ? Et Mozart ? Interface Quartet & Daniel Palmizio

Abbatiale Sainte-­‐Foy, Conques

Cinq  musiciens sur  scène se  mesurent à  deux  monuments de  la  musique :  Wolfgang

Amadeus Mozart et Johannes Brahms.

Ce programme propose la rencontre de deux œuvres opposées et complémentaires à la fois : le quintette en do majeur, une pièce solaire, du génie de Salzburg, et la nocturne et fulgurante œuvre du compositeur romantique allemand.

Le délicat équilibre du quatuor est ici sublimé par l’alto du musicien italo-­‐gallois  Daniel Palmizio.

 

Interface Quartet Krzysztof Specjal – violon Julita Smolen – violon Tomasz Neugebauer – alto

Grzegorz Krawczak – violoncelle

Daniel Palmizio – alto

W.A. Mozart, J. Brahms

Dimanche 23 août, 21h15

Mater dolorosa – Femmes au tombeau

Mora Vocis

Abbatiale Sainte-­‐Foy, Conques

D'abord elles se déplacent jusqu'au sépulcre pour entamer leur processus de deuil mais elles sont arrêtées et découvrent un nouveau seuil : le corps du bien-­‐aimé est absent.

Ce quintette se construit en cinq parties imaginées autour d'une voix absente : celle de

« l'ange »  qui  s'adresse aux femmes intérieurement et  les  convoque à  rayonner hors d'elles.

Inspirées par un souffle médiéval, les voix solistes « au féminin » de Mora Vocis partent sur

les traces d’une musique d’antan avec un regard d’aujourd’hui. Elles incarnent ainsi avec saveur ce répertoire médiéval et contemporain et créent sur scène un espace poétique très personnel. Elles provoquent alors une vraie rencontre entre création et patrimoine, et renforcent le lien entre l’architecture et son acoustique.

Mora Vocis

Els Janssens-­‐Vanmunster

Caroline Marçot Floriane Hasler Clotilde Cantau Emilie Nicot

Monodies du Moyen Age, musique contemporaine de Caroline Marçot, Klaus Huber, Ivan Moody...

Concert programmé en partenariat avec le festival de Sylvanès

Autour du festival

Exposition

Diana Winkfield, installations

3 > 19 juillet au Centre Culturel de Conques (sous la Mairie) Vernissage en musique le vendredi 3 juillet à 18h30

Entrée libre et gratuite

Résonances romanes -­‐   A la reconquête des liturgies oubliées

8 > 11 juillet : Stage d’initiation au chant byzantin

13 > 17 juillet : Stage d’initiation au chant liturgique

17 juillet 21h15 : Concert « Constantinople-­‐Paris : messe patronale de l'Abbaye royale de

Saint-­‐Denis », Ensemble Ison

13 > 17 août : Le geste vocal du chant grégorien

14 août, 21h15 : Concert Les chantres du Thoronet

15 août, 11h00 : Messe de l’Assomption

Renseignements et inscriptions : 02 38 25 53 19

Festival des Arts Sacrés Andreï Tarkovski

19 > 22 juillet

Projections de films de S. Paradjanov et d’A. Tarkovski

Conférences . Expositions . Lectures . Rencontres-­‐signatures

Ouverture le dimanche 19 juillet à 17h30 : Projection du film « Les chevaux de feu » de S. Paradjanov (Centre Européen)

Clôture le mercredi 22 juillet à 22h00 : Projection en plein air du film « Le Miroir » d’A. Tarkovski (Cloître)

Renseignements : 06 37 81 66 29

Exposition

Maîtres verriers contemporains

25 juillet > 23 août au Centre Culturel de Conques (sous la Mairie) Entrée libre et gratuite

Masterclass de violoncelle dirigée par Julius Berger

1er > 5 août

Pianiste-­‐accompagnatrice : Angiola Rocca

Conférence

Samedi 8 août, 20h45 (auditorium du Centre Européen)

« Les objets d’art orientaux dans les trésors d’églises : l’exemple de Conques » par Ariane

Dor, conservatrice du patrimoine CRMHA-­‐DRAC Midi-­‐Pyrénées (Toulouse) Entrée libre et gratuite

Stage de chant choral dirigé par Jean-­‐Sébastien Veysseyre

8 > 15 août

Stabat Mater de F. Poulenc

Avec le Chœur de chambre d’Ile-­‐de-­‐France

Assistant : Jean Maumené – Praticienne Feldenkrais : Christine Musset

Samedi 15 août, 21h15 : concert de fin de stage de chant choral (Abbatiale)

Stage d’écriture

dirigé par Christiane Lapeyre et Claude Ollive

19 > 21 août

Lecture des textes le 21 août, à 18h00 (Librairie Chemins d’Encre)

Conférence

Vendredi 21 août, 20h45, chapelle de Foncourrieu, Marcillac

« Un peintre rouergat au crépuscule du Roi Soleil : Joseph Pougeol (vers 1655-­‐1717) et son œuvre. A propos d’un tableau redécouvert dans la chapelle de Foncourrieu » par Pascale Moulier et Pierre Lançon

Entrée libre et gratuite

Informations pratiques

Informations de contact: 

Renseignements, réservations :

ADECC

Centre Européen de Conques

12320 Conques

05 65 71 24 00

Vous aimez ? Dites-le !

Conseils des lecteurs: 
Average: 5 (1 vote)

Ajouter un commentaire

Aujourd'hui en Aveyron
3 concerts à Cap Découverte
Concerts SANSEVERINO / DELINQUANTE / LES IDIOTS VENDREDI 24 NOVEMBRE à 20h15 Entrée à 25 € / 22 € tarif réduit (demandeurs d’emploi, groupe de 10, étudiants) Maison de la Musique / Cap’Découverte 81450 LE GARRIC
81450 Le Garric
Animations concerts
Je vous propose des animations & des concerts "sur mesure", chez vous ou dans un lieu public (salle des fêtes, etc...).
Le Bourg, Saint-Paul des Fonts (Saint-Jean Saint-Paul)