10ème La Fête Des Langues

10ème La Fête Des Langues
Lieu: 
Place Decazes - Decazeville(Espace J. REY à Viviez en cas de pluie)
Dates: 
Samedi, 30. Juin 2012 - 15:00
Organisateur: 
Catégories: 

La fête des langues, qu’es aquò ?

Venez découvrir plus de 20 langues et cultures différentes avec lesquelles vous cohabitez sans parfois même le savoir. Des stands présentant à égalité ces langues et cultures, des jeux, des animations, des livres, des vidéos, des poèmes, des concerts, des débats, des spécialités culinaires, etc., etc., proposés par vos propres concitoyens à même la place publique, c’est une façon d’affirmer, en pratique, qu’il n’y a pas de petites ou de grandes langues, pas de dialectes ou de patois, mais seulement des langues à part entière et égales entre elles, parlées par des êtres humains à part entière et égaux entre eux.

Entre occitan et anglais, kurde et espéranto, wolof et berbère, italien et espagnol, mahorais et rromani, etc., etc., aucune différence de traitement, rien que la joie de faire retentir ensemble et sur un pied d’égalité la parole plurielle des hommes et des femmes que nous sommes...

Concerts... Débats... Convivialité... Et l’aventure est entièrement gratuite ! ! !

Au coeur de la fête de toutes les langues... Zoom sur les langues et cultures occitane et berbère

Au coeur des débats et des concerts de cette 10ème édition, ces 2 cultures, très présentes sur notre territoire, bénéficieront d’un éclairage particulier. La langue occitane est la plus anciennement parlée ici, depuis 1000 ans environ, et a façonné durablement le paysage et l’imaginaire que nous avons en commun, sans même parfois que nous nous en rendions compte. La langue berbère (ou amazigh), originaire de l’Afrique du Nord, est arrivée ici au 20ème siècle et est devenue une des langues de France, parmi les plus pratiquées, à l’heure actuelle. L’une comme l’autre ont subi, au cours de l’histoire récente, un processus de minorisation, malgré leur présence majoritaire multiséculaire parmi les habitants de leurs régions de prédilection. L’occitan, sous le nom de patoès/patois est encore la langue quotidienne des plus anciens d’entre nous, dans tout le sud de la France (ainsi que dans 12 vallées des Alpes italiennes et au Val d’Aran espagnol où elle est co-officielle), mais elle est aussi, malgré le déclin très important de sa pratique, porteuse d’une création culturelle vivace. De par son histoire littéraire millénaire, de par son approche spécifique du Monde, de par son existence même, elle est un élément incontournable pour entrer dans le débat actuel sur la pluri-culturalité de la France, et pas seulement dans nos régions. Le berbère, lui, est toujours très parlé dans tout le nord de l’Afrique (ainsi qu’au sein de nombreuses familles françaises qui en sont originaires) et a façonné profondément la société de tous les pays de cette région mais une certaine idéologie dominante ayant cours des 2 côtés de la Méditerranée tend à occulter cette réalité et à l’assimiler à un hypothétique «Monde arabe» uniforme et «oriental» depuis le Golfe Persique jusqu’à l’Atlantique, empêchant, là aussi de saisir l’apport de millions d’êtres humains au Monde pluriel d’aujourd’hui. Pour des raisons de proximité quant aux enjeux culturels et démocratiques qu’elles permettent de saisir mais aussi de meilleure compréhension mutuelle entre des populations qu’on s’acharne trop souvent de manière irresponsable à diviser, nous avons tenu à ce que ces 2 langues et cultures puissent dialoguer ensemble au coeur de notre fête.

Programme

Place Decazes (Espace J. REY à Viviez en cas de pluie)

Ouverture de  la fête

15 h

Grand forum des stands de langues, jeux, musique, etc.(à l’ombre des platanes)

Le grand débat de la fête des langues

15h30

C’est quoi la langue et la culture occitane? C’est quoi la langue et la culture berbère? Et à quoi ça sert d’en parler, et de les parler?

Autant de questions, pas évidentes, au premier abord... mais qui peuvent s’avérer importantes, quand on considère, comme les nombreux débats des années précédentes l’ont montré, que les langues servent à bien plus que «communiquer», qu’elles sont la preuve même que l’humanité est culturellement plurielle. Partant de là, peut-on continuer à faire comme si nous vivions dans une société monolingue et uniforme, quand nous vivons dans un pays, la France, remarquable pour sa pluralité linguistique et culturelle depuis des siècles, dont l’occitan est bien une des nombreuses manifestations historiques incontournables? Et puis, peut-on continuer à faire comme si nos concitoyens d’origine nord-africaine étaient des orientaux devisant toute la sainte journée en langue arabe classique et unique, alors que la majorité d’entre eux ne la parlent pas et s’expriment en berbère, darija marocain, algérien, etc..? Autant de questions, soulevées par l’exploration ensemble de ces 2 cultures, pour que, loin de certains mythes qui nous induisent en erreur, nous puissions mieux approcher la réalité du Monde que nous vivons...

Avec CLAUDE SICRE, musicien (Fabulous Trobadors), acteur culturel utilisant l’occitan dans ses créations, qui tentera de définir les enjeux que revêt la culture occitane pour la compréhension de la France et du Monde, à partir de sa lecture des idées de Felix CASTAN sur l’identité culturelle et de sa propre expérience personnelle.

Avec MARIE-PIERRE VERNHIERES qui relatera son expérience d’enseignante de Calandrèta, école bilingue occitan/français pratiquant l’immersion linguistique, et fera part de ses réflexions sur les conditions de transmission d’une langue que la population a cessé de transmettre familialement, faisant, de ce fait, passer notre société du bilinguisme généralisé de la première moitié du 20ème siècle au strict monolinguisme actuel français.

Avec RABAH ALLAM et GERARD LAMARI, acteurs et militants culturels berbères, membres de l’association Tamazgha qui feront une présentation de la culture berbère sur l’ensemble des pays d’Afrique du Nord, et tenteront de cerner les enjeux que revêt sa reconnaissance pleine et entière pour l’évolution démocratique de ces pays. Ils aborderont aussi le problème du point de vue de l’immigration en France et évoqueront la question touarègue.

Avec LHOUSSAIN AZEGUI, berbériste marocain qui nous parlera plus particulièrement de la réalité berbère de son pays et des enjeux de sa reconnaissance en ce début de XXIème siècle. Un plus dans le débat: les révolutions que l’on dit du «printemps arabe» sont-elles aussi berbères? Cette question importante, généralement peu débattue en France, pourra l’être grâce au témoignage exceptionnel de MASIN FERKAL, militant associatif berbère de retour de Libye.

Danses et chants de Mayotte; Trad. Occitan avec Òlto.

18 h

Session de poésie en 3 langues (occitan, berbère, français) avec Anissa Mohamedi, Rabah Allam, Jean-François Mariot, etc... Et dans la soirée Flamenco avec Anónimas; Chants Rroms de Slovaquie avec Shnorki, Jaro et Fred

Repas

Avec spécialités de Mayotte, du Kurdistan, D’Algérie, du Maroc, du Sénégal, de Tunisie, du Portugal, etc...

Concerts Gratuits

19h00 à 2h00

Tamara

«Tamara» en berbère ou en darija (arabe maghrébin) signifie contrainte, galère. C’est aussi le nom que se sont donnés ces musiciens originaires de Kabylie qui disent de leur musique qu’elle est une « fusion nord-africaine clandestine ». Un voyage, empreint de poésie, entre les deux rives de la Méditerranée autour de textes en- gagés qui retracent leur vécu personnel : l’exil, le quotidien en France mais aussi l’Algérie actuelle. Leurs influences musicales sont une synthèse de musique traditionnelle algérienne, de jazz, de funk… Mais leur esprit de fusion ne s’arrête pas là puisqu’ ils chantent dans les 3 langues de l’Algérie: tamazight (berbère), darija, français. Ils vous attendent dès l’heure de l’apéro sur la grande scène.

Bombes 2 Bal

Les Bombes 2 Bal, c’est le véritable Bal pour tous, né à Toulouse, en ce début de XXIème  siècle. Six musicien(nes)-chanteur(ses) sur scène et deux danseurs initiateurs évoluant dans le public font monter la température, et très vite, qu’on soit rocker ou adepte du tango, valseur invétéré ou rappeur, dingue de salsa ou reggae man, papi-mamie ou bien minot, l’envie de danser ensemble nous prend. Un vrai bal populaire réinventé, nourri des savoir-faire de plusieurs générations et de plusieurs pays, conçu pour laisser s’exprimer tous les genres, tous les styles, tous les désirs à danser... à expérimenter sans modération et en plusieurs langues dont le français et l’occitan, à fond sous les lampions.

Aarass Bladi

Début de soirée très chaud avec le son du bal berbère et chaabi du Moyen Atlas marocain. Musiciens, chanteur(se)s, danseuses survol- tés comme pour le mariage de votre cousine, comme pour une très grande famille qui a envie de célébrer ses retrouvailles, entourée de toutes les voix et de toutes les langues qui la composent, et où ceux qui savent déjà apprennent à danser à ceux qui ne demandent qu’à apprendre. De quoi se mettre en train pour attaquer une soirée mesclée, au rythme de la derbouka, du bendir, du violon, de l’orgue électrique et des allers-retours, en amazigh et en darija, entre bled d’ici et de là-bas.

Mauresca Fracas Dub

Depuis Sète et Montpellier, les Mauresca s’en vont poser de ville en ville leur show de dub super fracas. Plus rap que les grands frères de Massilia, ils ont un son bien à eux, avec des textes qui n’ont pas froid aux yeux, bien calés entre deux riddims imaginés entre Jamaïque et Languedoc, la mer et les étangs. Ils sont dopés à la pluralité des langues qui s’épanche dans les petites rues qui descendent au port ou qui remontent vers tous les bartas: le français bien sûr, l’espagnol aussi, mais surtout cette langue occitane qu’ils toastent avec tant de délectation qu’ils sont devenus une référence majeure de la jeune scène d’oc. Pour un final de fête bougeant/boulégant...

Semaine du 24 au 29 septembre

Toute la semaine, il se passera des choses dans les écoles, grâce à l’engagement de l’ensemble des stands de langue que vous retrouvez chaque année. Le vendredi 28 septembre, réservez d’ores et déjà votre soirée car une méga-fête mesclée est prévue à la salle J. Rey de Viviez, avec de nombreux groupes et le nouveau «Braséro» qui réunira de nombreux musiciens et artistes d’ici (une première mouture avait été créée par nos soins en janvier 2012, en hommage aux mineurs en grève de 1961-62 dans le cadre de l’opération Réxister).

Le samedi 29, nous clôturerons la semaine avec le grand débat des 10 ans de la Fête des Langues. Vous connaitrez tous les détails sur cette semaine de boulégante en toutes langues dès la fin août !!!! L a Fête des Langues continue son aventure grâce au soutien des Mairies de Viviez et Decazeville, de la Communauté de Communes du Bassin de Decazeville-Aubin, du Département de l’Aveyron, de la Région Midi-Pyrénées, du Ministère de la Culture (Délégation à la langue française et aux langues de France), de Géant Casino, de Umicore, des nombreux commerçants du Bassin qui nous aident, des nombreuses associations ou personnes qui animent les stands de langue, des bénévoles de Mescladis et 2kz qui sont au charbon depuis des mois, et de vous tous, de tous les âges et de toutes les origines, qui êtes sa raison de vivre...

UN GRAAAND MEEERCI à tout le MOOONDE !!!!!!!  

Informations pratiques

Informations de contact: 

Association MESCLADIS
BP 26
12300 DECAZEVILLE
05-65-63-41-37
05-65-43-50-57

Vous aimez ? Dites-le !

Conseils des lecteurs: 
Aucun vote pour le moment

Ajouter un commentaire

Aujourd'hui en Aveyron
Animations concerts
Je vous propose des animations & des concerts "sur mesure", chez vous ou dans un lieu public (salle des fêtes, etc...).
Le Bourg, Saint-Paul des Fonts (Saint-Jean Saint-Paul)