Estivada 2013

Estivada 2013
Village de l'Estivada, le soir
La scène de l'Estivada. Ici Massilia Sound System
Lieu: 
Rodez
Dates: 
Mardi, 23. Juillet 2013 - 10:00 - Samedi, 27. Juillet 2013 - 23:00
Tarifs et informations complémentaires: 
Gratuit
Organisateur: 

AXES DE PROGRAMMATION 2013

Nouveautés

Encore et toujours, la musique occitane investit des champs nouveaux, renouvelle ses genres habituels : de la musique traditionnelle, bien sûr, mais réinterprétée par un ensemble orchestral avec le spectacle de «Gasconte», actualisée sous l’infl uence trip-hop de «Fai Deli», ou à la sauce groove progressif de «Talabast». Ceux qui ont déjà taillé un bout de route atteignent une maturité artistique certaine, à constater avec Lhi Balòs, pendant le spectacle des 15 ans de Mauresca ou celui du Còr de la Plana. Sur la même dynamique, Lo que camina de Guillaume Lopez affi rme un univers arrivé à maturité. L’Estivada montre et encourage par sa programmation et depuis plusieurs années les initiatives qui transforment le paysage musical : à suivre de près cette année le spectacle concocté par les chanteuses de la «Madalena», le cocktail culturel des collaborations de Caroline Dufau avec Hamid Khezri ou «Mosaïca», ou encore l’expérience transmusicale du spectacle Oc-Connection mené par un «Lou Dalfi n» jamais à court d’idées neuves. Le foisonnement culturel de l’Occitanie est mis à profi t dans des croisements de genres et des synthèses inattendues et qui semblent fi nalement aller de soi. De nouvelles friches sont investies, dilatant d’autant plus le champ de la musique occitane vers des genres jusque là peu explorés. Ainsi l’étonnant spectacle «Mets ta veste rouge» mêlera les rythmes urbains à un répertoire traditionnel et contemporain. Comme un pied de nez aux croyances d’une culture figée et tournée vers son passé, la musique occitane démontre qu’elle poursuit son chemin, et peut s’offrir au monde comme source d’inspiration.

De l’autre côté des Alpes

Après avoir établi de manière durable un pont vers l’autre côté des Pyrénées, l’Estivada a tout naturellement voulu voir au-delà d’une autre montagne que l’on disait frontière : les Alpes. Des liens forts tissés avec las Valadas, ces vallées du Piémont italien où l’on parle aussi occitan, ont amené à la réalisation en 2012 de la première Uvernada, l’Estivada d’hiver. C’est Lou Dalfi n, véritable chef de fi le de la création musicale occitane sur ce territoire, qui porte avec nous ce projet et c’est sur ces relations fraternelles qu’a été confi é au groupe « Oc-Connection », le spectacle célébrant les 20 ans de l’Estivada ; une édition au cours de laquelle les Valadas seront à l’honneur avec également Lou Tapage et Lhi Balòs. Mais pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Glissons du Sud de la France au Sud de l’Italie, de l’Occitanie au Salento, ce « talon » de terre baigné de toutes parts d’une même mer qui va jusqu’à la Jamaïque, en passant par les Balkans, le Maghreb et pourquoi pas Marseille... un voyage effectué par Mascarimirì, déjà présent l’an dernier mais dont le concert avait été contrarié par le mauvais temps, ainsi que par Sud Sound System, le groupe qui a su faire du salentin une langue à par entière pour porter sur le dancehall mondial reggae et pizzica, ragga et taranta... Décomplexés du dialetto, attachés à des racines qu’ils ont eux-même su planter partout, SSS a entraîné dans son parcours, initié il y a plus de 20 ans, d’autres artistes, multiples, tout aussi ouverts et créatifs.

D’une littérature accessible...

Il ne doit pas être d’accès hermétique à la littérature ou à la poésie et notre goût ne va pas vers les présentations magistrales, statiques, inappropriées pour donner à voir et à entendre les sons, les images, les mouvements portés par l’écriture. Nous avons fait le choix ici de re-créer des univers communs et dynamiques autour d’une oeuvre, d’une exploration, des esthétiques en mettant en jeu des auteur-es, des poètes, parfois portés par le chant ou bien une musique... Ce sera le cas chaque jour, dans un cadre magnifi que, au Musée Fenaille à 10h30 qui nous accueillera spécialement pour ces rencontres avec Eric Fraj et Danièle Hoursiangou autour de « Parçans esconuts » le Jeudi 25 juillet ; de Silvan Chabaud, de Jean-Paul Creissac et Jean-Claude Forêt autour de « Camins infi nits » ; de Didier Tousis à qui nous avons donné une carte blanche poétique sur « Que reste-t-il d’un poème pour le monde ? ». Toujours au Musée Fenaille, le Mercredi 24 juillet à 10h, ce seront Jan Dau Melhau, Yves Durand et Miquèla Stenta qui évoqueront pour nous « Flamenca, chef-d’oeuvre amoureux ». Flamenca, roman anonyme occitan de 8 085 vers octosyllabes, fût probablement composé entre 1250 et 1270, dans l’entourage d’un grand seigneur occitan, le baron de Roquefeuil, dont le domaine était aux confi ns du département de l’Aveyron. On a vu dans cette oeuvre une tragi-comédie, une étude de moeurs, le roman de la théorie et de la pratique de l’amour courtois, un subtil « art d’aimer », la satire indirecte des moeurs nouvelles introduites par Louis IX. Considéré comme le prototype du roman d’amour courtois, il n’existe que par un seul manuscrit conservé à la Bibliothèque Municipale de Carcassonne que nous remercions pour ce prêt exceptionnel. Le Manuscrit sera donc présent au Musée Fenaille toute la durée de l’Estivada et son facsimilé réalisé à la main sera consultable.

...Au théâtre pour tous

Le Théâtre est en crise ! Pas seulement le théâtre occitan, l’ensemble du théâtre est en crise ! Et pas seulement bousculé par le petit écran ou par des changements de pratiques culturelles mais parce que le théâtre couterait cher... Des créations, des installations, des costumes, des accessoires... Bref, les soutiens à cette expression artistique majeure reculent. Pourtant, depuis toujours, le théâtre a parlé et a su tout dire. Le théâtre, et donc le comédien, n’ont-ils pas une fonction sociale libératrice de la parole, du geste, du mouvement ? L’idée que par la réfl exion, par l’imagination libérée, le théâtre propose à chacun un rôle de « spect-acteur » actif n’est pas faite pour nous déplaire, bien au contraire... A l’Estivada, nous aimons le théâtre et la belle comédie. En témoignent les deux compagnies invitées : Le Théâtre du maquis présentant Les Bougres en ouverture le 23 juillet à 15h30 et l’Art Hache en Scène présentant Thèu le samedi 27 juillet à 15h45 à la MJC de Rodez. Les Bougres, un sujet sérieux : la croisade des Albigeois que revisite le Théâtre du maquis aux frontières de Star Wars et de l’humour des Monty Python... Thèu, à l’origine lecture illustrée pour les enfants, Eric Demey, s’est emparé de l’histoire pour l’adapter à la scène. Un spectacle drôle, tendre et émouvant qui parle de la force de notre histoire qui peut nous empêcher d’avancer autant que nous donner des ailes... Nous n’avons pu résister à l’envie de vous les présenter !

Programme de l'Estivada

Musique

DIMARS 23 DE JULHET

18h30 ▪ SCÈNA BALÈTI

BIG BAND TRAD

Le Big Band Trad, c’est d’abord, la joie de jouer et de faire danser ! C’est l’envie de se retrouver et de jouer avec des instruments aussi variés que possible qui a entraîné cette formation d’une quinzaine de musiciens aveyronnais dans cette aventure musicale et humaine sous l’oeil bienveillant et savant d’abord de Cyrille Brotto puis de Rémi Geffroy.

Trad / Fanfara

21h00 ▪ GRANDA SCÈNA

GASCONTE

Il était une fois une soixantaine de musiciennes et musiciens de l’Ensemble Orchestral d’Auch et une quinzaine de musiciennes et musiciens, conteurs, chanteuses et chanteurs de l’Association pour la Culture Populaire en Pays Gascon : bohas, violons, accordéons, et avec Joan-Miquèu Espinasse et Claude Lourties. Gasconte des congos, scottishs, des chants de travail, véritables blues d’ici... Il s’agit d’une création originale, coproduite par l’ACPPG et l’EOA.

Classic / Trad / Conte / Gascon

23h00 ▪ GRANDA SCÈNA

ROGER MAS I LA COBLA SANT JORDI CIUTAT DE BARCELONA

Le répertoire unique de l’Auteur-Compositeur Roger Mas accompagné par la plus prestigieuse Cobla catalane : la Cobla Sant Jordi-Ciutat de Barcelona. La Cobla est dirigée par Thomas Grau qui a d’abord joué sous la baguette de grands noms tels que Josep Pons, Antoni Ros-Marbà, Mas Salvador, Edmon Colomer, Salvador Brotons, Manuel Valdivieso, Albert Argudo, Virginia Martinez, John Albert Amargós Mireia Barrera, José Villa, Jose Antonio Sainz Alfaro et Nacho de Paz. Elle a également joué dans les plus grands festivals internationaux comme Peralada en Grèce, Vendrell, Sant Feliu ou Rialp ! De Roger Mas, on dit qu’il est «La voix la plus belle que la musique catalane ait connue» (Mingus B. Formentor, La Vanguardia).

Classic / Cant / Trad / Jazz / Catalan

DIMÈCRES 24 DE JULHET

15h30 ▪ MJC

MOSAÏCA « Oc Chaâbi encara » amb Caroline Dufau

Depuis 10 ans les sept musiciens de Mosaïca bouleversent les horizons, et esquissent la jonction oubliée entre les Pyrénées et l’Atlas. Au rythme des mélodies traditionnelles marocaines, des bourrées et des rondeaux occitans, cette caravane sinueuse chante en gascon, en arabe et en berbère...Pour fêter ces 10 ans, Mosaïca invite la jeune chanteuse béarnaise Caroline Dufau pour renforcer le rêve sonore d’une « Nouvelle Andalousie ».

Trad / Chaabi / Gascon

17h00 ▪ SALLE DES FÊTES

PEP GIMENO « BOTIFARRA »

Né dans le quartier juif de Xativa en Pais Valencian, José Gimeno Montell est un personnage rare qui rayonne d’authenticité et de générosité. Sa voix puissante et effi cace, son très grand naturel scénique et sa grâce en font une fi gure de référence de la chanson des Pays catalans et de la scène populaire Valenciana. Magnétisme indéfi nissable. Voix admirable. Plaisir de vivre à écouter ce chant... Addiction garantie ! Cançon / Trad / Valencian

18h30 ▪ SCÈNA BALÈTI

PASS’AIRES

Cinq musiciens de swing gascon aux parfums de résine interprètent, cadencent leurs mélodies populaires. Le lien qu’ils tissent avec la danse est tellement présent que leur musique se vit avec les pieds et le corps tout entier. Un concert qui se danse ; un bal qui s’écoute...

Trad / Jazz / Swing / Gascon 21h00 ▪ GRANDA SCÈNA

LOU DALFIN « Oc-connection » Amb PAPET J, JOAN DE NADAU, LO CÒR DE LA PLANA, MASCARIMIRÌ, ANDRÈU RICRÒS, LOS BOHAIRES...

Pour les 20 ans de l’Estivada, Lou Dalfi n prend la scène avec un spectacle spécial, unique, défi nitif et (trop) éphémère : l’Estivada-Connection ! Véritable phénomène de l’autre côté des Alpes, devenu en 30 ans emblématique de toute une jeunesse occitane et de tout un peuple, Lou Dalfi n fait sortir la musique occitane des cercles fermés et le fait bien ! Dans une confrontation tendue à l’extrême entre « instruments traditionnels » et « musiques actuelles », en mélant rock, folk, ska et balèti, la bande à Sergio Berardo nous livre un cocktail explosif et compte bien porter son message à travers le monde. Pour cette soirée spéciale, Sergio invite les amis : Joan de Nadau, Lo Còr de la Plana, Andrèu Ricròs, Mascarimirì, Papet J...

Folk / Rock / Trad / Ska / Jazz / Valadas

DIJÒUS 25 DE JULHET

15h30 ▪ SALLE DES FÊTES

« Mets ta veste rouge »

Ceux-là sont tous professionnels dans leur discipline : ils dansent le fl amenco, le contemporain, le hip-hop, la house, la bourrée. Elle chante des chansons réalistes, du blues, joue du ukulélé et aimerait bien rapper une bourrée trad. Il aime faire feu de tout bruit, de toutes musiques, le jazz-rock et un peu le hard-rock. Il vit la vielle à roue, la danse, la musique traditionnelle limousine depuis l’enfance. Ils aiment faire se frotter les univers...

Trad / Hip-Hop / Dança Contemporana / Lemosin

15h30 ▪ MJC

GUILLAUME LOPEZ « Celui qui marche »

Des vies, des histoires, des broutilles, des combats, de la poésie... Guillaume Lopez se lance dans un univers nouveau, chansons enracinées dans son territoire imaginaire, emprunt des sonorités d’une Toulouse qui regarde vers le Sud et esquisse quelques rythmes de paso, de tango, de swing et de musette...

Cançon / Jazz

17h00 ▪ MJC

ENCO DE BOTTE

Issu des ateliers de la Compagnie du Lamparo à Marseille, Enco de Botte s’est constitué par affi nités et désir commun de poursuivre un travail vocal amorcé en explorant un répertoire populaire occitan de Provence ainsi qu’un répertoire corse, du chant sacré au profane, des chants de métiers au chants à danser.

Cant / Polifonia / Jazz / Provençal

18h30 ▪ SCÈNA BALÈTI

LHI BALÒS

Banda balòssa est le titre de leur dernier album, valise pleine d’influences, matrice de patchankas occitanes folk, ska, reggae, gypsy.... Un ensemble de cuivres, un assortiment de percussions, accordéons, clarinette, flûtes, renvoient à l’histoire et regardent vers le futur.

Trad / Jazz / Reggae / Fanfara / Valadas

21h00 ▪ GRANDA SCÈNA

LOU TAPAGE

Lou Tapage est né de la rencontre de musiciens de Saluces, petite ville des vallées occitanes d’Italie. Une zone frontière où la confusion des langues et des traditions est une mosaïque de voix, de couleurs, de sons... Un bruit infi ni qui se traduit en musique et en occitan : Lou Tapage. De cette rencontre est né un genre nouveau, le Nu Folk-Rock, une Musique en soi.

Rock / Folk / Trad / Valadas

23h00 ▪ GRANDA SCÈNA

MASCARIMIRÌ « Gitanistan Orchestra »

Programmé en 2012, le concert s’était déroulé sous une pluie battante ! Près d’un millier de festivaliers avait tenu bon ! Des centaines d’entre vous nous ont demandé de les reprogrammer pour voir l’intégralité de ce concert magnifi que... c’est chose faite ! Gitanistan Orchestra, c’est la musique des frères Giagnotti, italiens d’origine Rom, qui non contents de mélanger les infl uences italiennes et tziganes, accueillent ici de nombreux invités aux racines occitanes bien plantées. Véritable patchwork musical qui se déploie : saveurs arabo-andalouses, sonorités fl amencas, fanfares balkaniques, tammurriates napolitaines... le tout travaillé à coup de distorsions et d’effets électroniques ... Ici, la Tradition est vivante et n’oublie pas de mettre en valeur la voix et les couleurs d’une terre forte et unique comme le Salento.

Trad / Electrò / Dub / Salentin

DIVENDRES 26 DE JULHET

14h00 ▪ CHAPELLE ROYALE

RENAT SETTE chante SERGE BEC

« Un homme a traversé le monde »

La poésie de Serge Bec chantée par Renat Sette, ce sont des mélodies originales, entre âcreté et tendresse, portées par des arrangements musicaux résolument contemporains. Ces mélodies, porteuses des mots du poète, sont évidentes, faciles d’accès, mais enrichies d’une réelle complexité rythmique et harmonique : du rock le plus brut à la douceur de sombres ballades. « Aujourd’hui, Serge Bec a une audience internationale... Il est sans doute un des plus remarquables poètes de son temps. » Le Monde.

Cant / Jazz / Poesia / Provençal

15h30 ▪ CHAPELLE ROYALE

HAMID KHEZRI et CAROLINE DUFAU

« Bab al Corassan »

Rencontre musicale Occitanie-Asie Centrale

Bab al Còrassan, c’est aujourd’hui une rencontre musicale inédite entre le chant pyrénéen et les musiques d’un Orient mythique, entre bardes et troubadours, voix et dotâr (luth persan) ; c’est une invitation à un voyage empreint d’élégance et de virtuosité, un rêve de Rodez en caravansérail de la Route de la Soie

Cant / Trad / Rencontre / Persan / Gascon / Lengadocian

15h30 ▪ MJC

L’AUVERGNE IMAGINÉE « Troubler Canteloube ? »

Toujours à l’affût, les artistes de l’Auvergne Imaginée ont collecté quelques-uns de ces grands anciens que sont les volcans d’Auvergne. Les confi dences des Pariou, Mont Tartas et autres Plomb du Cantal sont racontées dans « Dernières nouvelles des volcans », une fantaisie qui fait alterner histoires et musique. Alain Gibert, André Ricros et Clément Gibert, musiciens et conteurs, nous invitent à être tout ouïe.

Trad / Cant / Conte / Auvernhat

17h00 ▪ SALLE DES FÊTES

« LA MADALENA »

La Cantilène à Sancta Maria-Magdalena imprègne aujourd’hui encore de nombreux aspects de la sociabilité méridionale, ce qui nous permet de la raccorder à d’autres rites méditerranéens de la spiritualité populaire telles que la Taranta d’Italie du sud ou les Hadras du Maghreb. L’exhumation de ce texte par un groupe de vingttrois chanteuses issues de différents territoires de création musicale, et que l’habitude du choeur réunit autour d’un tel projet, représente une forme d’appel à une spiritualité dégagée du truchement religieux, s’exprimant par la musique et le collectif. Sous la direction artistique de Manu Théron.

Cant / Polifonia / Provençal

18h30 ▪ SCÈNA BALÈTI

LE BAL A BISTAN « Le Bal Folk Déterritorialisé »

Avec le Bal folk déterritorialisé, on passe d’une danse collective à une chanson arabe, d’une valse musette à un forro brésilien, d’une tarentelle italienne à un tango... le Bal à Bistan fait danser ! D’autant que Reno Bistan anime avec énergie ce vrai grand bouillonnement musical, explique avec humour quelques pas de danses collectives... De quoi amener sur la piste même les plus récalcitrants !

Trad / Folk / Francò-Provençal

21h00 ▪ GRANDA SCÈNA

MAURESCA « 15 ans ! »

Intégré l’héritage des illustres ainés comme Massilia ou les Fabulous : ils sont la génération suivante, celle qui a grandi naturellement avec ce sound system à l’occitane, sans complexe. Droits, ils avancent sur leur propre chemin d’un rap ou d’un reggae engagé, radical, conscient et festif. Les chansons sont souvent sociales, elles parlent de notre quotidien, de nos barrières et des clichés qu’on traîne. Elles ont toujours cette pointe, ce fi l acéré qui fait tout voler en éclat et pousse à la réflexion.

Reggae / Ragga / Hip-Hop / Lengadocian

23h00 ▪ GRANDA SCÈNA

OBRINT PAS

Après 15 ans d’existence, 6 albums et des tournées qui les ont conduits du Pays Basque aux Balkans, de Majorque à Cuba, du Venezuela à Berlin, du Sahara à la Palestine et de Madrid au Japon, Obrint Pas est revenu avec Coratge, une merveilleuse synthèse de leur voyage et un retour aux origines musicales du groupe : ska, reggae, hardcore et musique traditionnelle de Valencia. Le travail d’Obrint Pas est une sincère et méticuleuse photographie sociale doublée d’une philosophie humaniste. Coratge nous dit qu’il faut vivre avec l’espoir de ceux qui luttent chaque jour, remplir les rues de torrents de joie d’où naîtra le courage de gagner notre liberté. En mars 2013, le groupe annonce son interruption pour une durée indéfi nie dès la fi n de la última gira, une dernière tournée ironiquement appelée « Seguirem ». Et nul doute qu’après Obrint Pas nous continuerons encore à chanter leurs refrains !

Cantem, mai morirem, ningú mai no ens farà callar !

Rock / Ska / Valencian

DISSABTE 27 DE JULHET

14h00 ▪ CHAPELLE ROYALE

ARDALH

L’interprétation moderne de chants pyrénéens sauvegardés, sur lesquel Ardalh propose une construction musicale qui permet de retrouver leur nature première. Sur le fi l, entre baroque, traditionnel et autres infl uences extérieures, l’oreille du public est interpellée, son coeur touché.

Cant / Polifonia / Gascon

17h00 ▪ SALLE DES FÊTES

TALABAST

Groupe électrogène de musique trad-progressif du Périgord, l’expression musicale du groupe Talabast puise son répertoire entre Périgord et Gascogne tout en mêlant traditionnel et contemporain, culture savante et tradition orale, musique et théâtre, chant et danse, urgence rythmique et mélodie simple ! Un métissage groovy et une identité propre : bourrée métallurgique, ragga-congo, ou encore impro-scottich, rondo-pogo ...

Trad / Rock / Alternatif / Lemosin

18h30 ▪ SCÈNA BALÈTI

FAI DELI

Issus des balètis du Languedoc, leurs mélodies vous entraîneront ailleurs : d’une mazurka lancinante à un cercle endiablé, ils vous proposent un répertoire enraciné dans la culture musicale occitane mais également inspiré d’explorations des musiques de la Méditerranée.

Trad / Trip-Hop / Lengadocian

21h00 ▪ GRANDA SCÈNA

LO CÒR DE LA PLANA « Marcha ! »

Avec ce nouveau répertoire, le choeur masculin le plus explosif d’Occitanie poursuit son action de ré-appropriation. Consacré aux chants politiques, Marcha ! s’appuie sur des textes des «trobaires marselhés», une bande d’écrivains politiques ouvriers de la fi n du XIXè, qui voulurent en découdre avec toutes les formes de répression et d’autorité. A ces chants anticléricaux, radicaux et joyeux, répondent des compositions où Lo Còr pointe ce qui fait la paradoxale Marseille d’aujourd’hui.

Cançon / Cant / Polifonia / Provençal

23h00 ▪ GRANDA SCÈNA

SUD SOUND SYSTEM

Ils ont parcouru l’Europe et ont joué avec les plus grands de la scène reggae-raggamuffi n : Macka B, Mad Professor, Little Owie, Linton Kwesi Johnson, Asher D, Chubby Rankin, Daddy Freddy, Thriller Jenna, Sweete Irie, Echo Minott, Shabba Ranks, Wailers, Anthony B et Sizzla ou Jimmy Cliff. Les Sud Sound System sont originaires des Pouilles. Ils défi nissent leur musique comme du « tarantamuffi n », mélange de raggamuffi n et des ballades de pizzica et taranta. Un mélange de feu !

Reggae / Ragga / Hip-Hop / Dancehall / Salentin

Théâtre et conte

DIMARS 23 DE JULHET

15h30 ▪ MJC

THEÂTRE DU MAQUIS « Les Bougres »

On ne peut plus être sûr de rien, pas même du mensonge. Et les acteurs de chair et d’os font pâle fi gure à côté de leurs images avalées par une caméra, manipulées et régurgitées en direct...Sur le plateau transformé en studio de cinéma, on assiste en direct au tournage des BOUGRES, un «vrai-faux» fi lm sur les croisades, les Cathares et les troubadours.Ce drôle de spectacle qui mêle théâtre, musique et vidéo, raconte le siège de Carcassonne par les Croisés en 1209 en s’appuyant sur des textes d’époque et en utilisant des effets spéciaux du cinéma... Le résultat est hallucinant ! Après 25 ans de création, de tournées en France et à l’étranger, et après le succès 2010 du CABARET DES HÉRÉTIQUES, la troupe du Maquis continue à inventer le théâtre d’aujourd’hui avec une créativité débridée.

Teatre / Audiovisual / Istòria

DIMÈCRES 24 DE JULHET

14h00 ▪ CHAPELLE ROYALE

IMATGE E CONTE

«Imatge e conte» est une évolution de la veillée béarnaise, un spectacle en immersion complète, où le coin du feu, le confort de la maison et l’ambiance de ces longues soirées d’hiver... C’est dans cet espace que le public se laissera pénétrer par l’imaginaire béarnais, guidé par le conteur, Serge Mahourat, mus par ces tableaux de couleurs et de formes, manipulées et projetées en direct par la plasticienne Coline Hateau. Un univèrs atypic e subtil.

Conte / Teatre / Arts Visuals / Gascon

DIJÒUS 25 DE JULHET

14h00 ▪ CHAPELLE ROYALE

YVES DURAND & ARNAUD CANCE « Tè tu ! Tè ieu ! »

Deux complices qui se piquent la parole à hue et à dia, à toi et à moi, en français et en occitan, dans une création originale qui revisite contes et chants populaires languedociens... plus quelques perles de leur cru.

Conte / Cançon / Teatre / Lengadocian

DIVENDRES 26 DE JULHET

15h30 ▪ MJC

L’AUVERGNE IMAGINÉE « Troubler Canteloube ? »

Savez-vous que les volcans parlent ? Et pas seulement en période d’éruption, quand ils vocifèrent, rodomontent et fulminent. Les volcans endormis parlent aussi. Ils parlent en rêvant, comme pas mal d’homo sapiens. Toujours à l’affût, les artistes de l’Auvergne Imaginée ont collecté quelques-uns de ces grands anciens que sont les volcans d’Auvergne. Les confi dences des Pariou, Mont Tartas et autres Plomb du Cantal sont racontées dans « Dernières nouvelles des volcans », une fantaisie qui fait alterner histoires et musique. Alain Gibert, André Ricros et Clément Gibert, musiciens et conteurs, nous invitent à être tout ouïe.

Trad / Cant / Conte / Auvernhat

DISSABTE 27 DE JULHET

11h45 ▪ MUSÉE FENAILLE

YVES DURAND - Visite du Musée Fenaille en oc

Lo musèu Fenaille coma l’avètz jamais vist ! Visite du Musée Fenaille par Yves Durand. Les collections du musée Fenaille de Rodez sont d’une richesse insoupçonnée, des fameuses statues-menhirs aux collections modernes, plus qu’un parcours d’art et d’histoire, c’est l’âme d’une région et de ses habitants que le visiteur est invité à ressentir dans le somptueux dédale d’un hôtel Renaissance. Per aquesta darrièra « Matinada poetica », lo comedian, contaire e escrivan Ives Durand vos prepausa un camin personal dins los 300 000 ans de memòria del musèu Fenaille.

Conte / Teatre / Istòria (sur inscription auprès du Musée)

15h45 ▪ CHAPELLE ROYALE

CHAVAROCHE & CHAMPEAUX

«Joan Petit et les autres...»

Les Croquants, ces paysans révoltés des siècles passés, sont le sujet de cette balade contée. En Périgord, les révoltes ou les prises d’armes de croquants sont endémiques. Les premières recensées se produisent à la fi n du règne d’Henri IV, les dernières après Napoléon, au rythme de plusieurs par siècle traversé. Daniel Chavaroche et Jean-Louis Champeaux racontent cette fresque à travers la vie de petites gens, parfois héros véritables, parfois jouets d’évènements qui les dépassent. Bufarot, le tisserand martyr de Monpazier, Gréleti, le paysan guérillero de St Mayme de Pereyrol, La Mothe La Forêt, seigneur du Château Barrière de la Cité devenu général de l’armée des Communes de Périgord. D’où peut bien venir cet acharnement au refus ? Refus de supporter la fatalité, de subir, de courber l’échine ! Trois ou quatre siècle auparavant, en auriez-vous fait

partie ? Conte / Istòria / Lengadocian

15h45 ▪ MJC

L’ART HACHE SCÈNE « Thèu »

Thèu, à l’origine lecture illustrée pour les enfants adaptée à la scène. Thèu tient son nom de son goût pour les parties de cache-cache. Mais, même pour un enfant, la vie n’est pas toujours simple. Alara, Thèu decidís de far la tria de sas remembranças, las bonas e las marridas, per rendre supportable, e perque pas, badinaira la vida que mena. Ce spectacle parle de l’entourage nécessaire pour bien grandir, de la force de notre histoire qui peut nous empêcher d’avancer autant que nous donner des ailes. Un spectacle drôle, tendre et émouvant, jeune public, transgénérationnel, pour ceux qui écoutent, qui parlent, les dròlles, les occitanistes, los amoros, les marins pecaire !, les non occitanistes et ceux qui ont les yeux grands ouverts...

Teatre / Jove Public / Gascon

Cinéma et audiovisuel

La « Mòstra de Cinèma Occitan «Llanterna Digital» » a pour objectif de contribuer à faire connaître la réalité de la langue et de la culture occitanes et la création cinématographique en occitan. Elle est organisée à l’initiative de la Direcció General de Política Lingüística del Departament de Cultura de la Généralité de Catalogne.

DIJÒUS 25 DE JULHET

14h30 ▪ CENTRE CULTUREL DEPARTEMENTAL

Mòstra del cinemà occitan 2013

LU PAIS DE LAS BONAS FONTS (18’)

Ce film nous emmène à la rencontre de certaines personnalités du Limousin qui vivent et transmettent encore les traditions telles la vannerie ou le délicat savoir faire des guérisseurs. Un beau reportage réalisé entièrement en occitan. Depuis quelques années, l’I.E.O. Limousin mène un travail de fonds de quête de la mémoire occitane limousine. Vous pouvez trouver beaucoup de ce que nous avons collecté, maintenant en ligne dans La Biaça, (www.colleccions.ieo-lemosin.org) notre bibliothèque virtuelle.

PATRIMÒNI OCCITAN : LA CIVILISATION EN HÉRITAGE (26’)

Ce film, réalisé à l’occasion du Xe Congrès de l’Association internationale d’études occitanes (Béziers, juin 2011), propose un parcours au sein de la civilisation occitane du Moyen Âge : littérature, pensée, sciences, trois cents ans de «création en marche» dont l’héritage fonde le patrimoine occitan et une part de la culture européenne moderne.

ROBERT LAFONT, UN ÉCRIVAIN DANS LE SIÈCLE (52’)

Robert LAFONT a donné à l’expression occitane des ouvrages allant de la poésie au théâtre, à l’essai, à la nouvelle et au roman. Comme historien des sociétés et militant du régionalisme, il a écrit des livres qui ont fait date : La Révolution régionaliste, La Nation, l’Etat, les Régions, Le Coq et l’Oc... Avec bonheur et modernité, Robert Lafont a ainsi créé une oeuvre littéraire et repoussé les limites étroites d’une littérature occitane trop souvent reléguée au rang d’un simple témoignage linguistique. Ce documentaire nous propose un portrait de l’écrivain et de ses oeuvres.

LA P.E.B.R. A LA FESTA DE LOU DALFIN 2011 (6’50)

La Policia d’Entresenhas dei Balètis Regulars part enquêter dans les vallées occitanes d’Italie à l’occasion de la Fête de Lou Dalfi n à Borgo San Dalmazzo. Une occasion de découvrir une des fêtes occitanes les plus connues trans-Alpines qui est aujourd’hui jumelée avec l’Estivada.

Cinemà / Audiovisual

DIVENDRES 26 DE JULHET e DISSABTE 27 DE JULHET

14h30 ▪ CENTRE CULTUREL DEPARTEMENTAL

INSTITUT OCCITAN D’AVAIRON

« Memòrias al Canton »

Le vendredi : dans la poursuite de son travail «ethnologique » inlassable, l’IOA-Al Canton propose une séléction de fi lms documentaires, promotion du patrimoine culturel immatériel : Cantons de Aubinh, Marcilahac, Rinhac... Le samedi : rétrospective des fi lms produits par Amic Bedel comme : « Bal », « Camina» ; des fi lms nouveaux ou inédits comme «l’ Occitanie en baignoire » réalisé avec Laurent Labadie, et quelques autres surprises. Deux heures de projections de fi lms occitans réalisés par Piget.

Cinemà / Audiovisual

Rencontre, littérature, poésie et chant

Mercredi à partir de 10h et les jours suivants à partir de 10h30

MUSÉE FENAILLE

Devant le succès de ces rendez-vous matinaux, l’Estivada multiplie cette année les rencontres.

DIMÈCRES 24 DE JULHET

10h00 JAN DAU MELHAU / YVES DURAND / MIQUÈLA STENTA

« Flamenca, chef-d’oeuvre amoureux »

Poesia / Cant / Lectura

11h45 GLAUDI BARSOTTI & JORDI PELADAN

«Contar l’istòria en òc»

Literatura / Rencontre / Istòria

DIJÒUS 25 DE JULHET

10h30 ERIC FRAJ & DANIÈLE HOURSIANGOU

« Parçans esconuts »

Poesia / Cant

11h45 FREDERIC FIJAC / DANIÈLE HOURSIANGOU

« (Re)découvrir la Revue OC »

Literatura / Poesia / Lectura / Rencontre

DIVENDRES 26 DE JULHET

10h30 SILVAN CHABAUD, JEAN-PAUL CREISSAC, JEAN-CLAUDE FORET « Camins infinits »

Poesia / Literatura / Lectura

12h00 LOUIS PASTORELLI, JEAN-LUC SAUVAIGO « Ça bouge à Nice ! »

Literatura / Lectura / Cançon

DISSABTE 27 DE JULHET

10h30 DIDIER TOUSIS - Carte blanche poétique « Que reste-t-il d’un poème pour le monde ? »

Poesia / Cançon / Gascon

11h45 YVES DURAND - Visite du Musée Fenaille en oc

Conte / Teatre / Istòria (sur inscription auprès du Musée)

Conférence, débat

DIMÈCRES 24 DE JULHET

10h00 ▪ HÔTEL DE VILLE

Bilan des Politiques Interrégionales pour l’occitan. Rencontre avec les élu-es des Régions.

A l’Estivada, nous savons qu’il n’y a pas d’Occitanie sans interrégionalité. En s’imposant comme un enjeu essentiel au sein des Assemblées Régionales, l’intérrégionalité constitue une avancée majeure pour bâtir des politiques ambitieuses au service d’un avenir occitan. Où en sommes nous des réalisations, des objectifs : Charte interrégionale, Offi ce public interrégional de la langue Occitane, ... Dans ce contexte quelque peu troublant où, malgré les engagements, la France ne ratifi era pas la Charte européenne des langues régionales et minoritaires, mais où des avancées législatives restent possibles, cette rencontre revêt une importance particulière pour mettre à jour nos informations et tracer des perspectives. Cette dernière sera également suivie d’un cycle de rencontres quotidiennes... Elles se dérouleront sur le site du festival au «Cafè de las Culturas» à 17h.

DIMÈCRES 24 DE JULHET

« Qu’est-ce qui fait avancer la langue ? »

Rencontre / Debat / Lenga

DIJÒUS 25 DE JULHET

« Faut-il avoir peur du patrimoine ? »

Rencontre / Debat / Istòria

DIVENDRES 26 DE JULHET

« Passaires de lenga e de cultura, enseignants et formateurs »

Rencontre / Debat / Pedagogia / Lenga

DISSABTE 27 DE JULHET

« ...Et en Corse ? »

Rencontre / Debat

ET AUSSI

Tous les jours ▪ VAL DE BOURRAN

Les jeux, les ateliers de lutherie, de danse, de chant, de cuisine, et de langue occitane bien entendu, assurés par les associations occitanes sur leurs stands. Rendez-vous à l’espace éditeurs pour rencontrer les professionnels de la littérature occitane, dont des auteurs.

Informations pratiques

Vous aimez ? Dites-le !

Conseils des lecteurs: 
Average: 4 (1 vote)

Ajouter un commentaire

Aujourd'hui en Aveyron
Animations concerts
Je vous propose des animations & des concerts "sur mesure", chez vous ou dans un lieu public (salle des fêtes, etc...).
Le Bourg, Saint-Paul des Fonts (Saint-Jean Saint-Paul)