L’Estofi : le plat qui venait du froid Textes de Daniel Crozes et Christian Bernad Photographies de Kristof Guez

L’Estofi : le plat qui venait du froid
Dates: 
Dimanche, 25. Mars 2012 - 20:00 - Vendredi, 25. Mai 2012 - 19:00
Tarifs et informations complémentaires: 
En librairie le 21 mars 2012
Organisateur: 
Catégories: 

L’Estofi : le plat qui venait du froid

Comment le stockfish, cabillaud capturé au large des îles Lofoten, au nord du Cercle polaire Arctique est-il devenu l’estofi, produit de base d’un plat identitaire de la haute vallée du Lot, indissociable du bassin minier d’Aubin-Decazeville ? Par le Lot, navigable depuis le Moyen Âge, les bateliers du Rouergue exportaient vers le port de Bordeaux fromages, merrains, charbon, blé… et remontaient sel, épices et stockfish. Plat de carême des très catholiques paysans de l’Aveyron et du Quercy, l’estofinade est devenue une spécialité incontournable. Reflet d’un pays, elle n’est plus guère préparée à la maison, mais il est de tradition d’en déguster une, au moins une fois l’an, lors de chaleureuses tablées dans l’un des nombreux restaurants qui la proposent à leur carte durant toute la saison

Daniel Crozes

Journaliste, historien et romancier, Daniel Crozes vit et écrit en Aveyron. Il est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages, dont Le Laguiole, éloge du couteau (2005) et Sentinelles des montagnes (2008) et de romans de société qui lui ont attiré un public large et fidèle. Il a publié en 2011 La Petite Encyclopédie de l’Aveyron et Les Bêtes noires, des chemins de fer dans le Massif central.

Christian Bernad

Président de l’Association pour l’Aménagement de la vallée du Lot, ancien membre du Conseil Économique et Social de la Région Midi-Pyrénées, Christian Bernad codirige la collection Rivières et Vallées de France pour les éditions Privat. Il est Grand Maître de la Confrérie de l’Estofi. Il a réuni depuis plusieurs années une importante documentation sur ce sujet.

Kristof Guez

Kristof Guez, photographe, vit en Dordogne. Particulièrement attentif aux signes émergents du réel, Kristof Guez travaille régulièrement à des projets collectifs notamment au sein de la Compagnie Ouïe/Dire. Il a pour but de travailler à la mise en scène de la photographie dans la vie de tous les jours et de donner des réponses alternatives aux questions documentaires. Il a déjà publié une carte postale sonore avec Marc Pichelin, L’Estofinade (2008). Il est également l’auteur des photographies du livre J’aimerais bien, mais… chez Thierry Magnier.

En librairie le 21 mars 2012

Informations communiqués par les Editions du Rouergue

Informations pratiques

Informations de contact: 

Editions du Rouergue

Vous aimez ? Dites-le !

Conseils des lecteurs: 
Aucun vote pour le moment

Ajouter un commentaire

Aujourd'hui en Aveyron
3 concerts à Cap Découverte
Concerts SANSEVERINO / DELINQUANTE / LES IDIOTS VENDREDI 24 NOVEMBRE à 20h15 Entrée à 25 € / 22 € tarif réduit (demandeurs d’emploi, groupe de 10, étudiants) Maison de la Musique / Cap’Découverte 81450 LE GARRIC
81450 Le Garric
Animations concerts
Je vous propose des animations & des concerts "sur mesure", chez vous ou dans un lieu public (salle des fêtes, etc...).
Le Bourg, Saint-Paul des Fonts (Saint-Jean Saint-Paul)