vacances frais bancaires

Avant de partir à l’étranger, beaucoup de Français souhaitent savoir s’il est possible d’éviter, ou du moins, de réduire les frais bancaires. Effectivement, cela fait partie des solutions pour faire quelques économies pendant le voyage. Ainsi, découvrez quelques conseils pour éviter de payer les frais bancaires élevés !


De quels frais parle-t-on ?

Il convient de noter que les frais bancaires désignent les commissions prises par votre banque ainsi que par la banque dans laquelle vous allez retirer de l’argent à l’étranger. Ces frais sont variables (entre 3 à 12 euros) sans parler des commissions en pourcentage de retrait en fonction de votre pays de destination et de la banque.

À titre d’exemple, si vous retirez 50 euros de votre compte, la banque va prendre 4 euros et 3 %. Ce qui veut dire que votre compte sera déduit de 54,5 euros. Ainsi, plus vous faites des retraits pendant le voyage, plus les frais bancaires s’accumulent et plus ces frais vont saigner votre budget. Si vous souhaitez voyager plus longtemps, il faut penser à les réduire, voire les supprimer !

Négocier son forfait bancaire

Si vous prévoyez de voyager à l’étranger, le premier réflexe à adopter est de prendre rendez-vous auprès de votre conseiller bancaire. En effet, il est possible de choisir des forfaits dans lesquels les frais bancaires sont gratuits. À titre d’exemple, à la LCL, pour 3 euros par mois, vous pourrez bénéficier des retraits gratuits illimités à l’étranger.

Cette offre est destinée principalement aux étudiants, mais vous pouvez négocier votre banque pour pouvoir en tirer profit. Sinon, il est également possible de vous renseigner sur les banques partenaires de la vôtre afin de réduire les frais bancaires lors de votre voyage. Informez-vous, car en principe, elles ont passé un accord afin de pouvoir proposer une offre intéressante sur les frais bancaires.

Négocier les options bancaires

Pour supprimer les frais bancaires, vous pouvez également opter pour certaines options gratuites. À titre d’exemple, le groupe CIC propose une option « études à l’étranger ». C’est gratuit pendant un an. Gardez en tête que vous pouvez négocier votre conseiller bancaire bien que cette option soit destinée aux étudiants.

Ainsi, vous bénéficierez des retraits gratuits dans les distributeurs en zone euro, de 4 retraits gratuits par mois dans les distributeurs hors zone euro, des paiements gratuits par carte bancaire et d’un virement gratuit par mois. Vous l’aurez compris, c’est toujours intéressant de négocier avec sa banque avant de partir à l’étranger.

Opter pour une banque internationale

La majorité des banques internationales proposent des tarifs plus avantageux pour les transactions effectuées à l’étranger. À ne citer que l’exonération des commissions de change, la possibilité d’augmenter le plafond des moyens de paiement à l’étranger, la gratuité des retraits et paiements hors de la zone euro, etc.

Avoir une carte bancaire prépayée

Nombreux sont les avantages d’une carte de crédit prépayée lorsqu’on souhaite voyager à l’étranger. Premièrement, elle est utilisable partout dans le monde entier, sans aucune commission, ni frais de gestion. De plus, vous ne fournissez aucun document pour ouvrir un compte de moins de 1000 euros.

Nul besoin d’un compte en banque, cette carte peut être utilisée dès sa réception et rechargée en ligne depuis n’importe où. Donc, c’est une vraie carte de secours en cas de manque d’argent lors de votre voyage à l’étranger.

Réduire le nombre de retraits

Pour éviter les frais bancaires lors d’un séjour à l’étranger, il n’y a rien de plus efficace que de réduire le nombre de vos retraits. Rappelons-le, un retrait engage des frais et des commissions. Donc, plus vous réduisez le nombre de retraits, plus vous pourrez faire quelques économies.

Sachez également que dans certains pays en voie de développement, un retrait est limité à une somme bien définie. Ainsi, dès votre départ, pensez à faire un gros retrait qui va vous permettre de tenir deux ou trois semaines.

En ce qui concerne les frais de change, l’on vous conseille de privilégier les distributeurs de billets au lieu d’une banque, d’un bureau de change ou encore à l’aéroport. Et pour cause, les commissions sont beaucoup moins inférieures.

Bon à savoir : sans une bonne gestion préalable, ces frais peuvent être une source d’irrégularité de fonctionnement de votre compte. Ce qui oblige votre banque à procéder à un traitement particulier. Or, ce dernier a un prix : « le frais de forçage de prélèvement » ou la commission d’intervention. Donc, anticiper les différents points cités plus haut reste la meilleure solution avant de voyager à l’étranger.